• Bergeronnette grise - Motacilla alba - Passériformes

    Bergeronnettes dans la ville...

     

    Bergeronnettes dans la ville...

     

    Bergeronnettes dans la ville...

     Identification : La bergeronnette grise est un oiseau bien connu, remarquable par ses contrastes de noir et blanc. L'occiput, la nuque, le menton, la gorge, le jabot ainsi que la queue sont noirs. Le manteau est gris, tout le reste est blanc ou gris. Chez la femelle, une partie de ce qui est noir chez le mâle, est d'un gris foncé. Les oisillons sont surtout brun-gris, avec des taches plus sombres sur la gorge. Après la mue d'été, mâle et femelle perdent la teinte noire du menton et de la gorge, seule la poitrine conserve sa couleur d'origine. Plusieurs races sont apparues sur l'immense territoire de l'Europe et de l'Asie. qui se différencient principalement par l'importance et l'agencement du gris et du noir dans leur coloration. La bergeronnette de Yarrell, notamment, qui vit surtout en Grande-Bretagne et le long des côtes de la Mer du Nord, se caractérise par son dos noir et par son vol en longues lignes ondoyantes. Elle peut se rencontrer dans l'ouest de la France.
     Jeunes : Ils sont teintés de brunâtre et ils n'ont pas de front pâle. Ils ont des sourcils ternes, des joues sombres et un croissant pectoral gris foncé.
     
    Chant : Cris secs et aigus. Son chant est une combinaison de gazouillis et de cris variés : tchissic, tsilip,tsitsi, etc.
     
    Habitat : Sans être vraiment liée à l'eau, la bergeronnette grise vit souvent près d'elle. elle apprécie aussi les zones dégagées à végétation basse. On la voit souvent dans les prés, le long des routes et dans les parcs et jardins. Elle se pose volontiers sur les bâtiments. En hiver, surtout pendant les période de climat rigoureux, la bergeronnette grise recherche parfois les batiments chauffés tels que les immeubles, les hôpitaux ou les usines.
     
    Comportements : Soit elles effectuent des courses très rapides, soit elles marchent à petits pas pressés en hochant la tête et la queue. Certaines bergeronnettes adoptent des territoires de nourrissage en hiver, surtout lorsque les ressources manquent. Chaque mâle adulte défend son domaine contre les rivaux mais autorise parfois un jeune mâle à l'aider si le besoin d'un allié prime la volonté de se réserver toute la nourriture. Le comportement territorial devient plus fréquent en saison de nidification . A d'autres périodes, la bergeronnette grise forme des dortoirs collectifs dans les roseaux, les buissons, sous les toits et même dans des serres. Certaines bergeronnettes migrent en automne vers le sud de la France, l'Espagne ou le Maroc. D'autres prennent le risque de manquer de nourriture plutôt que d'entreprendre d'hasardeuses migrations.
     
    Vol : S'élance pour attraper les insectes. Vol onduleux énergique.

    Nidification : La saison de nidification de la bergeronnette grise dure d'avril à août et bat son plein entre fin avril et mi-mai . De nouveaux couples se forment chaque année. Le mâle établit d'abord son territoire puis courtise une femelle. Plusieurs mâles peuvent se quereller pour la même femelle . Chacun des rivaux renverse la tête en arrière afin d'exhiber sa bavette noire et la femelle désigne le vainqueur. Le couple passe quelques jours ensemble avant de s'accoupler. La bergeronnette grise fait son nid dans un trou ou une anfractuosité , dans des sites comprenant falaises, batiments, fourrés et même dépotoirs. Le nid est parfois installé dans un trou du sol ou dans le vieux nid d'une autre espèce. Il est bâti par les deux partenaires mais la femelle fait le plus gros du travail. Constitué de ramilles, de tiges, d'herbes, de radicelles, de mousses et de feuilles, il est garni de poils, de laine et de plumes. La femelle pond cinq ou six oeufs, deux ou trois fois dans la saison. Les oeufs, lisses et brillants, sont blancs, gris ou blanc bleuté et tachés de gris, de brun-gris ou de brun. L'incubation dure une quinzaine de jours et elle est plus assurée par la femelle que par le mâle. Les jeunes couvés par la femelle durant les cinq premiers jours, sont nourris par les deux adultes. Ils quittent le nid au bout de deux semaines . Le couple accompagne le premier qui se lance , puis l'un des adultes revient au nid pour encourager le reste de la nichée à suivre son exemple.
     
    Régime : La bergeronnette grise est insectivore et use de trois méthodes pour s'alimenter. Elle picore les insectes au sol et peut arpenter la végétation flottante pour en glaner à la surface de l'eau. A d'autres moments, elle fond sur ses proies qu'elle prend à terre ou à faible hauteur. Elle peut enfin capturer des insectes en plein vol et sait même en saisir à la surface de l'eau en pratiquant le vol stationnaire. En hiver, les bergeronnettes grises qui n'ont pas migré se nourissent plus fréquemment au voisinage de l'eau. Elles suivent la berges des cours d'eau, des étangs et des mares et picorent les insectes échoués. En général, la bergeronnette grise avale les insectes d'un seul coup, mais elle peut frapper les plus grosses proies sur une pierre ou au sol avant de les engloutir.
     
    Sources :
    ◦IOC World Bird List (v2.10), Gill, F and D Donsker (Eds). 2011.

    « Petit ou grand... à chacun son choix !Ane de Somalie »

  • Commentaires

    1
    Mardi 17 Janvier 2012 à 06:59

    Chez nous on appel cela des hoches queues

    superbe

    bisou

    2
    Mardi 17 Janvier 2012 à 07:44

    bonjour les cousins et cousines de Bernard et Bianca !!! elles non plus non pas faient la migration !!!!

    3
    Mardi 17 Janvier 2012 à 07:49

    Pour Corinne rolland :

    Bon Jour Coco,
    Ben si, "ils" disent qu'elle migrent dans le sud de la France en Hiver. Plus au Sud de la France, c'est dans l'eau
    Bisloupsssss.
    Aller, je file

    4
    jm
    Mardi 17 Janvier 2012 à 08:00

    l'hiver je donne à manger aux oiseaux,merci pour ces belles photos,bises

    5
    Mardi 17 Janvier 2012 à 08:14

    Trop belle la hoche-queue, avec sa petite bavette, sa longue queue... On la voit souvent autour des chevaux ... Je n'ai pas pu encore la photographier, moi !

    6
    Mardi 17 Janvier 2012 à 08:40

    J'admire tes connaissances dans le domaine animalier ! Bravo. Joëlle

    7
    Mardi 17 Janvier 2012 à 08:44

    Elles sont toutes mignonnes et semblent toujours pressées, très peu chez moi dans le nord , mais pas mal sur le Barcares.

    Toujours de fortes gelées mais soleil.

    Je vais quand même commencer à m'activer, déjà mardi !!

    Bizzzz et bonne journée Pascale.

    8
    Atena Profil de Atena
    Mardi 17 Janvier 2012 à 10:21

    TROP BELLE

    9
    Mardi 17 Janvier 2012 à 12:08

    Pour Joëlle Colomar :

    Ouh là là, je suis loin d'avoir des connaissances étendues, surtout dans le domaine des oiseaux. Je suis plein plein apprentissage, avec beaucoup de recherches et de l'aide des amis blogeurs !
    Bonne journée Joëlle.
    Bises

    10
    Mardi 17 Janvier 2012 à 12:22

    ouh la la, il y avait du vent, les plumes volent ! Elles sont très belles, comme tous les oiseaux de toutes façons.

    Bisous de la caille

    11
    Mardi 17 Janvier 2012 à 13:09

    je suis souvent si près d'elles;;belle photo

    12
    Mardi 17 Janvier 2012 à 13:19

    Jolies images qui donnent envie des les rejoindre...


    si je peux me permettre, tu devrais recommencer en te mettant au ras du sol pour les voir plus en relief.. (aie, la terre est basse..)


    Et merci pour tes commentaires hier, c'est bien d'exprimer son ressenti, j'aprécie.


    Bonne journée

    13
    Mardi 17 Janvier 2012 à 16:30

    Pour Violette :

    Et je ne te parle même pas de mes cheveux
    Bisousssssssss

    14
    Mardi 17 Janvier 2012 à 19:20

    Coucou

    Et bien comeje te l'ai déjà dit Tu vois tout ....sourires ..

    Merci pour tous ces renseignements

    Bises

    15
    Philippe D Profil de Philippe D
    Mardi 17 Janvier 2012 à 20:55

    J'aime beaucoup ces oiseaux qui ont un comportement étrange, je trouve. Je me demande ce qu'ils peuvent trouver à sautiller tout le temps sur le sol, sur la route par exemple.

    J'aime aussi leurs cousines, les bergeronnettes des ruisseaux, beaucoup plus colorées.

    Bonne soirée.

    16
    mamyours(myriam)
    Mardi 17 Janvier 2012 à 22:07

    elles sont  trop marrantes ces petites bergeronnettes !!!


    elles se promenent sur la parking , mais les chats rodent !!!!!!


    bonne soiree


    mamyours

    17
    Mardi 17 Janvier 2012 à 22:09

    Pour mamyours :

    J'ai eu un âne, et je dois bien dire que c'est vraiment super mignon.
    Oui, elles sont amusantes à sautiller.
    Bisous Myriam et belle fin de journée.

    18
    Mardi 17 Janvier 2012 à 22:19

    je ne pensais pas qu'on pouvais en trouver en ville ! tres belle fin de soirée Pascale...a+



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :