• Cicindela campestris

     

    Des coléoptères véloces : la Cicindèle champêtre 

    Elles sont terribles celles-là. Elles galopent, elles courent à la vitesse de la marée montante au mont Saint Michel et elles volent tellement vite que souvent on ne voit qu'un éclat métallique brillant passer comme un avion de chasse. Ce n'est pas pour rien que les cicindèles comptent parmi les coléoptères les plus rapides en vol. Elles figurent aussi entre les premiers à apparaître à l'arrivée du printemps. Et il vaut mieux pour elles qu'elles soient véloces, car elles aiment les clairières dans les forêts de pins, les terrains sablonneux, les chemins ensoleillés et découverts, qui sont des terrains où d'autres prédateurs chassent les insectes.

    Les Cicindèles ont des gros yeux comme beaucoup de chasseurs (Je parle bien évidemment des insectes chasseurs) Elles dévorent allègrement d'autres insectes, ainsi que de Vers de terre et des Limaces gluantes !

    C'’est un insecte que l'on trouve souvent dans les garrigues ! 
    Voraces dévoreurs de moucherons
    C’est une femelle reconnaissable aux deux petits points noirs présents sur ses élytres !

    Ce coléoptère porte un somptueux costume qui brille magnifiquement au soleil ! Ses gros yeux impressionnent peut- être ses proies ! Mais ce sont surtout ses pattes qui m’ont fait marcher et marcher ! Car en plus de bien courir, les cicindèles volent, et très bien et très loin ! C’est d’ailleurs un des insectes qui a le vol le plus long.

    Ses mandibules sont énormes et redoutables ! 

    Une des caractéristiques de ces insectes sont les soies réparties sur le corps, ce sont des soies sensorielles, bien blanches, bien visibles.

    Ces insectes de petite taille (environ 12mm) sont assez répandus, cette cicindèle serait même en expansion ! 

    Le mâle se reconnaît aux tarses élargis de ses pattes antérieures, la femelle porte en général deux points sombres à la jointure des élytres.

    Ses mœurs sont singulières ! Après l’accouplement la femelle pond des œufs qui deviendront une drôle de larve qui va vivre dans le sol où elle piègera des insectes à l’aide d’un entonnoir ! Elle deviendra nymphe à la fin de l’été puis adulte à l’automne ou au printemps suivant.

    Il existe une autre variété de cicindèle un peu moins courante, la cicindèle hybride arborant un camouflage style « Armée de terre » 

     

     

    « Piéride du navet (Pieris napi) - PieridaeCarnaval des petits... »

  • Commentaires

    1
    jm
    Dimanche 8 Avril 2012 à 08:45

    je connais pas mais c'est très mignon comme insecte,bises

    2
    Dimanche 8 Avril 2012 à 23:27

    je n'ai jamais vu d'insecte pareil!!!



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :