• L'élégance en brun et blanc

    Bernache cravant
    Branta bernicla - Brant Goose

     

    Janvier 2022 

    La bernache cravant, est une petite oie, à peine plus grande qu'un canard colvert, est facilement
    reconnaissable à ses couleurs et au petit collier blanc que les adultes portent au cou.

    L'oiseau se reproduit dans la toundra sibérienne et parcourt jusqu'à 9 000 km pour venir se reposer,
    l'hiver, sur le littoral du Penthièvre mais avec néanmoins une préférence (tout du moins en nombre) 
    pour celui de Morieux et également en bon nombre sur le bassin d'Arcachon. Autant dire qu'il fait
    un sacré voyage !

    La première migration des jeunes oies s'effectue en famille. C'est le voyage d'apprentissage.

    Les jeunes mémorisent ainsi le trajet entre le site de reproduction et les quartiers d'hiver.

    Bien que vivant parfois en groupe de plusieurs milliers d'individus, on repère assez facilement les cellules
    familiales composées des deux parents et de leurs petits, ceux-ci étant dépourvus du joli collier blanc.

    Pourquoi une telle migration ? Pour manger pardi ! La neige et la glace de l'hiver sibérien rendant
    impossible l'accès à la nourriture. Chez nous, elle trouve alors algues et plantes marines pour se nourrir.

    On sait aujourd'hui que le succès de leur reproduction dépend aussi de l'énergie qu'elles ont
    accumulée pendant l'hiver. Si elles sont trop dérangées, elles ne pourront tout simplement pas
    nicher. Le calme leur est donc très important.

    La bernache cravant peut être observée sur le littoral de l'Ouest français entre septembre et mars,
    parfois un peu avant, ou après pour les retardataires. 

     

     

    Ces incroyables migrateurs

     
    Sur environ 600 espèces d'oiseaux terrestres qui nichent en Europe et en Asie, 40 % migrent en automne pour gagner des régions plus favorables et trouver de la nourriture. Si la plupart restent sur leur continent d'origine, certaines espèces effectuent des milliers de kilomètres pour rejoindre leur destination finale.


    La Sterne arctique :  son aire de reproduction se situe dans les plus hautes latitudes de l'hémisphère Nord, alors que sa zone d'hivernage se situe dans l'hémisphère opposé, en Antarctique. Cette migration lui permet de profiter de deux étés en un an et de se nourrir toute l'année. Ces oiseaux parcourent des dizaines de milliers de kilomètres lors de leur migration. Cela explique en partie pourquoi c'est une sterne arctique qui détient le record du plus long vol migratoire avec 96.000 kilomètres parcourus entre juillet 2015 et mai 2016. Partie des îles Farne dans le nord de l'Angleterre, l'oiseau a fait un périple autour du monde en passant par l'Afrique du Sud, l'Antarctique et l'océan Indien. Sachant qu'une sterne arctique peut vivre jusqu'à 30 ans, on estime qu'elle peut parcourir l'équivalent de quatre fois la distance Terre-Lune au cours de sa vie.

    L'élégance en brun et blanc

    Deuxième du classement, le Puffin fuligineux couvre sans problème les 64.000 kilomètres aller-retour au-dessus du Pacifique durant sa migration, alors qu'il pèse à peine 800 grammes !

    L'élégance en brun et blanc


    Autre exploit, celui du Manchot Adélie qui effectue les 18.000 kilomètres de sa migration... à pied, puisqu'il ne sait pas voler. Durant l'hiver, il vit dans les eaux au nord du cercle Antarctique, près de la bordure de la banquise. L'été, il rejoint le continent pour rejoindre la terre ferme et se reproduire, parcourant entre 13.000 et 18.000 kilomètres. Avec toutefois une petite astuce : embarquer à bord des icebergs dérivant pour accélérer le voyage.

    Comparativement les Grues cendrées sont de "petites voyageuses" qui migrent sur environ 2 500 km de distance. Elles passent l'hiver du Sud de la France jusqu'en Afrique du Nord et passent ensuite l'été dans leur pays de reproduction au nord de l'Europe (Suède, Norvège, Finlande...).

     

    En 2020, une Barge rousse bat tous les records de vol entre l'Alaska et la Nouvelle-Zélande. Selon des scientifiques, le spécimen (une Barge rousse mâle) a parcouru plus de 12.000 kilomètres en onze jours sans s'interrompre. Il s'agit bien d'un record, celui de la plus longue migration ininterrompue pour un oiseau. Le précédent remontait à 2007 et avait déjà été établi par une Barge rousse qui avait parcouru 11.680 kilomètres sans s'arrêter. La Barge profite de son corps léger et de son envergure de 70 à 80 cm, pour réaliser sa migration sans s'arrêter.

    L'élégance en brun et blanc

     

    L'élégance en brun et blanc

     

    « La Sitelle ne dédaigne aucun "pot" L'élégance et la beauté libre... »

  • Commentaires

    1
    Mercredi 23 Mars à 02:03

    Elles sont magnifiques avec leur joli collier. Je suis toujours épatée par les distances que les oiseaux peuvent parcourir. Bonne journée Pascale.

     

    2
    Mercredi 23 Mars à 06:28
    CathyRose

    C'est vraiment un très bel oiseau, j'aime sa "morphologie" et ses couleurs.
    Tes photos sont très jolies, coup de ♥ pour la deuxième où elle nous montre ses "dessous" !
    Je suis toujours en effet impressionnée par les milliers de km parfois parcourus par des tout petits oiseaux ...
    Belle journée Pascale, bisous.
    Cathy

      • Mercredi 23 Mars à 11:50

        Même pour les plus gros, c'est fou !
        Merci pour les photos.
        Bisous et bonne journée Cathy

    3
    Mercredi 23 Mars à 07:01

    Un très bel oiseau. C'est impressionnant ces migrations, l'instinct animal est extraordinaire.

    Merci pour ce bel article.

    Bonne journée.

    bises

      • Mercredi 23 Mars à 11:57

        C'est vrai que c'est extraordinaire ! L'humain a pour lui la communication verbale et nous sommes capables de conceptualiser des choses complexes, de nous projeter dans l'avenir pour anticiper les éventuels problèmes, de fabriquer, d'utiliser et de faire évoluer des outils complexes, mais sur bien d'autres points... nous sommes en interdépendance et le moindre grain de sable dans les rouages nous met en situation bien complexe. 
        Nous avons perdu notre instinct animal depuis très longtemps ce qui à mon avis nous rend très vulnérables finalement.
        Merci à toi.
        Bisous et bonne journée

    4
    Mercredi 23 Mars à 07:24

    Quel périple en effet pour ces oiseaux migrateurs et cette petite oie que je n'ai jamais vu ne fait pas exception à la règle. Ta série est magnifique ! Merci pour toutes ces explications. Le seul oiseau que j'ai vu c'est la sterne arctique...et j'ai eu la chance de la voir sur son lieu de nidification, dans le nord du Canada, il y a bien longtemps à présent. Bisous et une douce journée

      • Mercredi 23 Mars à 11:59

        Je suis en admiration devant ces grands migrateurs qui sont de plus capables de transmettre aux jeunes générations. 
        Merci pour les photos.
        C'est super d'avoir pu voir la Sterne arctique sur son lieu de nidification, tu dois en garder un magnifique souvenir.
        Bisous et bonne journée Manou

    5
    Mercredi 23 Mars à 07:30

    Bonjour pascale ... c'est vraiment oui très élégant ! tes photos jolies ... c'est couleurs sont magiques . bisous belle journée

    6
    Mercredi 23 Mars à 08:01
    Claudine/canelle

    Passionnant tout simplement 

    Merci pour toutes tes explications 

    Les photos sont aussi très belles 

    Bises

    7
    Mercredi 23 Mars à 08:04

    Bonjour Pascale,
    Elle est toute mignonne cette oie.
    J’ouvrirai grand les yeux en septembre pour tenter de l'apercevoir au Teich.
    J'admire le courage et l'endurance de tous ces migrateurs.
    Bises

      • Mercredi 23 Mars à 12:02

        Coucou Martine,
        Je te souhaite de les voir en septembre. Entre septembre et mars, c'est ce que j'ai trouvé en glanant les informations à son sujet, mais il me semble bien pourtant qu'elles arrivent plus tard sur la côte ouest.
        Je suis bien d'accord, ces performances sont vraiment admirables.

    8
    Mercredi 23 Mars à 08:18
    jeanmadis
    Incroyable le nombre de kilomètres parcourus pour des raisons alimentaires et de reproductions. Son cri n'est pas des plus harmonieux, mais faut faire avec. Merci Pascale pour cette nouvelle série. Je te souhaite une bonne journée.
      • Mercredi 23 Mars à 12:26

        Je ne trouve pas que ce soit si peu harmonieux. Quand nous sommes près d'elles, les entendre est très agréable.
        Bonne journée Jean.

    9
    Mercredi 23 Mars à 09:21
    Philippe Bullot

    Bonjour Pascale. Merci pour tes belles photos et les infos de ton article :)

    10
    Mercredi 23 Mars à 09:27

    Coucou Pascale, 
    Superbe cette série de Bernaches.
    Tu avais une belle lumière ce jour là, tes photos sont top.
    Il est parfois difficile de les avoir dans une telle proximité, tu as bien choisi l'heure des marées. 
    9000 km pour venir dans le coin, je trouvais que c'était beaucoup pour les bernaches.. 
    Mais quand j'ai lu ce que pouvaient parcourir certains oiseaux, 96 000 km pour la sterne arctique, je reste sans voix. 
    Et le record de cette sterne, c'est incroyable, 12 000 km en onze jours !
    J'admire aussi le manchot d' Adélie qui parcourt les 18 000km de sa migration à pied.
    Merci pour toutes ces infos concernant les distances de migrations. 
    Grossss bisoussss et bonne journée

      • Mercredi 23 Mars à 12:37

        Coucou Martine,
        J'ai appris à tenir compte des marées après nous être faites avoir. Du coup, il faut faire avec la lumière...
        12.000 km en onze jours et sans interruption, c'est la Barge rousse.
        Oui, tous ces migrateurs forcent l'admiration.
        Merci pour les photos.
        Bisous et bonne journée

      • Samedi 26 Mars à 14:23

        Coucou Pascale, 
        Exact, je me suis trompée ;-(
        Gross bisousss et bonne journée

    11
    Mercredi 23 Mars à 09:44

    Les voyages de ces oiseaux migrateurs sont fascinants. Les images pour illustrer le passage de la bernache cravant sur notre littoral sont magnifiques! Bonne journée.

    12
    Mercredi 23 Mars à 09:48

    Bonjour Pascale

    Tous ces superbes migrateurs nous laissent pantois devant leurs performances qui leur font aligner les kilomètres. J'ai souvenir d'avoir croisé une sterne arctique au milieu de l'Atlantique lors de l'une de mes traversées à la voile, sternes arctiques évidemment rencontrées en abondance au Svalbard.

    Je ne sais pas si les kilomètres de natation des manchots Adélie sont pris en compte dans le calcul des 18.000 kilomètres parcourus et ils en accumulent des kilomètres dans l'eau.

    Bises savoyardes

      • Mercredi 23 Mars à 12:29

        Coucou Christian,
        C'est certain, leurs capacités physiques sont vraiment incroyables.
        Je ne sais pas si la nage est comptée dans la distance de migration des Manchots Adelie, mais il me semble bien qu'ils ne vont dans l'eau que pour se nourrir. 
        Vises et bonne journée.

      • Mercredi 23 Mars à 12:38

        Ils vont dans l'eau chercher leur nourriture mais ils se déplacent à une vitesse incroyable.

      • Mercredi 23 Mars à 12:54

        Pour pêcher, oui, c'est certain. Il faut pouvoir les attraper les poissons !!!!

    13
    Mercredi 23 Mars à 09:52
    PascalXLD

    Une magnifique série

    Bonne journée

    14
    Mercredi 23 Mars à 10:16

    Une superbe série de photos accompagnée d'intéressantes explications! Merci Pascale et très belle journée! 

    15
    Mercredi 23 Mars à 10:39
    daniel

    C'est fascinant ! Il faut une sacrée endurance et une sacrée mémoire. Merci pour toutes ces explications !!

    16
    Mercredi 23 Mars à 10:39

    Extraordinaires ces oiseaux migrateurs !

    Merci pour ce très beau billet instructif.

    Bisous Pascale

     

    17
    Mercredi 23 Mars à 10:59

    Tes photos sont très belles. J'adore leur lumière

    Belle journée Pascale 

    18
    Mercredi 23 Mars à 11:01

    Bonjour Pascale. Tes photos de ces bernaches-cravants sont fabuleuses. Je les aime beaucoup et j'aurai plaisir à les retrouver l'an prochain. Bonne journée et bisous

      • Mercredi 23 Mars à 12:30

        Coucou Brigitte,
        Avec les migrateurs, leur retour est toujours un grand plaisir ;-)
        Merci pour les photos.
        Bisous et bonne journée.

    19
    Mercredi 23 Mars à 11:16

    impressionnant les distances que parcourent ces oiseaux, alors que certains ont l'air si fragiles. superbes tes photos de ces belles petites oies, merci!!! gros bisous Pascale. cathy

    20
    Mercredi 23 Mars à 11:17

    Nos cravants sont reparties, il en reste quelques unes par ci par là mais le gros de troupe n'est plus là, on ne les entendra plus glousser  ! 

    La sterne arctique bat tous les records !  c'est prodigieux 

    Toujours des photos d'excellentes qualités pour nous permettre de mieux apprécier tout ces magnifiques oiseaux qui viennent de si loin passer l'hiver chez nous. 

    merci et bonne journée Pascale 

      • Mercredi 23 Mars à 12:33

        Ce plaisir de les admirer n'est que temporaire, et du coup, comme pour les grues cendrées ou les Guêpiers, quand ils repartent, cela fait un grand vide.
        L'oiseau que je trouve le plus admirable et fascinant, c'est la Barge rousse capable de parcourir plus de 12.000 kilomètres en onze jours et sans s'interrompre. Elle bat tous les records de vol sans repos.
        Merci pour les photos Framboise.
        Bonne journée également.

    21
    Mercredi 23 Mars à 13:25

    A splendid series of photographs of these geese! I love the "necklace" that the adults wear. I am impressed by the distance that they migrate and that the children memorize this route so quickly. I am surprised that they reproduce in the Siberian Tundra. Seems like too cold of a place.

    22
    Mercredi 23 Mars à 13:27

    Bonjour Pascale un merveilleux reportage avec ces très belles photos et bravo pour leur courage bonne journée Claudine Daniel

    23
    Mercredi 23 Mars à 13:56

    A hardy goose.  I see the similarities to the Canada goose.  I like the dark head and neck.  Friendship

    24
    Mercredi 23 Mars à 14:17
    Denise

    Coucou Pascale, que de belles photos. J'aime beaucoup ces bernaches qui porte élégamment un joli collier blanc. Je suis impressionnée du nombre de kilomètres qu'elles font, c'est incroyable. J'admire leur courage.

    Merci pour toutes tes explications fort intéressantes :-)

    Gros bisous et bel après-midi ♥

    25
    Mo
    Mercredi 23 Mars à 14:59
    Mo

    Bonjour Pascale,

    effectivement, elles sont bien élégantes dans des tons BCBG, très sobres!

    Bisous.

    Bon après-midi,
    Mo

    26
    Mercredi 23 Mars à 15:25

    bonjour

    j'ai eu la chance d'en voir aux pays baltes mais la qualité de mes photos laisse à désirer !!

    Hier j'ai été sidérée d'apprendre qu'un aigle de Boneli a été abattu. Par chez nous on en voit parfois

    belle journée

      • Mercredi 23 Mars à 15:34

        Coucou,
        Ouh là, certains chasseurs sont capables de tout ! En Camargue il m'est arrivé de voir des Cygnes ou des Grands Cormorans abattus.
        L'aigle est un chasseur, les chasseurs et pêcheurs n'aiment pas beaucoup la rivalité. Nous en voyons aussi en Cévennes.
        Bonne journée

    27
    Mercredi 23 Mars à 15:49

    Coucou Pascale,

    Merci pour cette série si belle en photos et nous donnant tant d'indications. Ce sont des athlètes de haut niveau et il est fascinant de voir leurs belles prestations.

    Je suis surtout bluffée par leur sens de l'orientation (moi qui n'en a pas du tout !!!)

    Je ne connais pas du tout la Bernache Cravant et j'apprends beaucoup à travers tes descriptions.

    Lorsque je voyais la Bernache du Canada (Canada goose)  et j'avais tant d'émotions à les voir passer. J'étais époustoufler devant leur endurance.

    Belle fin de journée Pascale. Bises

     

      • Mercredi 23 Mars à 17:15

        Coucou Elisa,
        Rassure toi, tu n'es pas la seule, c'est l'apparition du GPS qui m'a "sauvé la vie" sur ce point ;-)
        Ah c'est sûr que si je devais faire une migration, je serais dans une sacrée panade !
        Je suis d'accord, c'est émouvant de voir ces migrateurs.
        Bises et bonne soirée

    28
    Mercredi 23 Mars à 16:42

    Magnifiques photos pour de superbes oiseaux . Merci Pascale.

    Les migrations sont admirables, malgré la distance et les dangers . Je me souviens de ce beau film " Le peuple migrateur" de Jacques Perrin.

      • Mercredi 23 Mars à 17:15

        Merci pour les photos.
        Oui, très beau film, très émouvant.
        Bonne soirée

    29
    Mercredi 23 Mars à 17:41

    super article... et elles sont bien jolies ces damoiselles... de dessin de l église de Belle Ile en mer est bien de moi... gros bisous

    30
    Mercredi 23 Mars à 19:23
    Une fleur de Paris
    Bonsoir Pascale, Je ne connais pas ces Bernaches chez moi de sont les Bernaches du Canada. Celles ci sont aussi très jolies et comme toujours tes photos sont superbes. Bonne soirée, bises Véronique
    31
    Elaine Hancock
    Mercredi 23 Mars à 20:52

    Hello Pascale,

    Gorgeous images and very interesting information. These geese are beautiful. It is amazing how far they fly. It is so hard to imagine that there are birds that fly that far. They do winter in Maryland close to the ocean. I have never seen one. 

    Have a wonderful day!

    32
    Mercredi 23 Mars à 21:29

    Leuke serie.

    33
    Mercredi 23 Mars à 21:47

    La migration de tous ces oiseaux m'a toujours beaucoup rendue admirative. Quels voyages !

    Bises

    34
    Mercredi 23 Mars à 22:12

    Bonsoir Pascale,

    C'est toujours un plaisir de revoir les Bernaches cravants, surtout que tu sais les photographier avec talents. Merci aussi pour les explications sur leurs migrations en famille et sur les records de migration des différentes espèces. 

    Bises

    35
    Jeudi 24 Mars à 06:15

    Bonjour Pascale, tu as réalisé un très bel article sur ces oies mais aussi sur les grandes distances parcourues par les oiseaux en période de migration ! je savais que cette espèce était présente dans cette région car Nathalie les avaient déjà photographiées... tu as raison de dire qu'elles sont élégantes, c'est vraiment le cas. Bonne continuation, bise.

    36
    Jeudi 24 Mars à 07:11

    Très instructif ton article sur les oiseaux migrateurs !

    Très belles tes photos.

    Bonne journée Pascale.

    37
    Jeudi 24 Mars à 10:49

    Coucou. Dans le village de mon enfance, il y avait un col dans les montagnes qui étaient empruntés par certains oiseaux migrateurs. Je me souviens des ornithologues et des amateurs qui se réunissaient par tous les temps pour les voir passer. C'est incroyable ce que ces oiseaux parcourent comme kilomètres. Et tout cela sans GPS, et sans kérosène. :-) Bises alpines.

      • Jeudi 24 Mars à 12:38

        Coucou Dédé,
        Oui, il y a des points comme ça ou l'observation des oiseaux migrateurs est très privilégié. 
        Ils forcent l'admiration ces oiseaux.
        Bises et bonne journée

    38
    Jeudi 24 Mars à 11:32

    Bonjour Pascale.

    Elle sont  belles et courageuses. Et surtout une sacrée mémoire pour voyager sans se tromper.

    Ta documentation sur les migrations est très intéressante.

    Je te souhaite une bonne fin de semaine.

    Bise, Michel

    39
    dom
    Jeudi 24 Mars à 19:59

    d'une vraie beauté ces bernaches .... encore une belle série @+ Pascale

    40
    Jeudi 24 Mars à 20:13

    une belle série de ces bernaches Pascale

    la distance parcourue par ces oiseaux migrateurs est presque incroyable

     bonne soirée

    41
    Vendredi 25 Mars à 13:04

    Bonjour Pascale, 

     Encore un article passionnant tant part la mine d'informations que tu nous procures que par la qualité des photos. Ces bernaches font ton sur ton et cela convient bien à leur plumage peu coloré.

    Bises 

    42
    Samedi 26 Mars à 17:13

    Merci beaucoup pour tes belles photos et pour toutes les infos dans ta note. Ils sont vraiment formidables ces oiseaux ! tant de kms ! c'est fabuleux mais c'est leur vie ainsi. 

    43
    Mardi 29 Mars à 17:31

    Coucou Pascale,

    Elles conservent d'années en années leur jolie petite bouille et quel bonheur de les voir chez toi. Le temps gris (mais lumineux) leur va aussi bien que le plein soleil. Je me suis régalée ! 

    Gros bisous 

      • Mardi 29 Mars à 17:40

        Coucou Nath,
        Merci pour les photos.
        J'imagine que tu es toi aussi allée les voir, et au moins, tu peut choisir la bonne journée ;-)
        Gros bisous et bonne soirée

    44
    Jeudi 31 Mars à 16:13

    coucou Pascale

    il ne pleut pas mais comme il fait froid je ne peux plus faire mes travaux d'entretien dehors, mais j'ai bien avancé et ça m'a fait du bien.

    pour mon blog en fait, j'ai hésité, soit je ne faisais pas de blog (mais cela ne plaît pas à certaines personnes qui aiment bien l'échange), soit je faisais une image statique... mais là encore ce n'est pas sympa, car ce que j'aime bien c'est aller lire les blogs que j'aime et mettre un petit com, je n'ai pas trop de temps pour faire évoluer le mien... Il est donc en semi pause mais je passe régulièrement voir les blogs dont j'ai les news letters... par contre là j'ai écrit pause car je ne pouvais pas même passer mettre mes petits grains de sel et admirer les blogs que j'aime... j'avais de la peinture à faire (j'ai remarqué que les peintures sont moins toxiques, plus respectueuses de l'environnement qu'avant), du désherbage à faire, à la main car on fait un jardin sans aucun produit nocif... cela détend et permet de se sentir en osmose avec la nature d'autant que je fais attention à ne pas déranger les petits insectes...

    bisous

    Am

      • Jeudi 31 Mars à 17:59

        Coucou Anne-Marie,
        Ah je comprends pourquoi ton blog est en dormance ;-) Merci pour les petites nouvelles. Je vois que tu as plein d'activité ces temps-ci .
        Oui, maintenant on trouve des peintures non chimiques, c'est aussi ce que j'ai utilisé quand j'ai fait mes travaux d'aménagement. 
        Nous aussi nous avons à faire au jardin en ce moment, et bientôt les plantations pour le potager.
        Bisous

    45
    Jeudi 31 Mars à 16:15

    coucou Pascale

    Quand je suis dans mon jardin je vois souvent passer des oiseaux migrateurs, en triangle ! ils sont vraiment bien organisés et solidaires ! 

    Quand ce sont des oies, on les entend crier très fort...

    C'est extraordinaire de voir comme ces oiseaux sont organisés et courageux de parcourir tant de kilomètres !

    Je vois parfois des bernaches du côté des canaux du Nord.

    Bisous

    Am

      • Jeudi 31 Mars à 18:14

        Quelle chance tu as de voir passer des Oies. 
        C'est clair, ils sont extraordinaires ces oiseaux.
        Bisous et bonne soirée



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :