• Lièvre dans les garrigues

     Les mâles sont nommés Bouquins et les femelles sont appelés Hases.
    Le petit du Lièvre le Levraut ou Lièvreteau.
    Le cri du Lièvre est le vagissement et le couinement.
    La période de reproduction porte le nom de bouquinage.
    Le Lièvre qui s'accouple, se dit "le lièvre bouquine".
    Levretter est un verbe intransitif signifiant "mettre bas" lorsque l'on parle de la Lapine ou de la Hase.

     

    Les Lièvres sont des mammifères herbivores appartenant à la famille des Leporidae. Il existe une trentaine d'espèces au travers le monde, toutes classées dans le genre Lepus. Ils diffèrent les uns des autres par leur taille, leur couleur ou leur mode de vie. Originaires des grandes steppes asiatiques, les Lièvres ont les mêmes ancêtres que les Lapins tout en restant très différents de ces derniers de par leurs caractéristiques morphologiques et par leur mode de vie.

    Les Lièvres sont fins, élancés, légers et possèdent de longues pattes postérieures, très musclées qui leur permettent de se propulser en bonds très rapides lorsque c'est nécessaire. Le Lièvre d'Europe peut ainsi se déplacer à une vitesse de 60 km/h en moyenne et atteindre 80 km/h en pointe. Il peut aussi faire des bonds de 2 m à la verticale.

    Ils ont généralement des oreilles plus longues que la tête et des yeux proportionnellement plus grands, ils sont plus grands que les Lapins et les extrémités des oreilles sont généralement plus sombres.

    Contrairement aux Lapins, les petits du Lièvre sont plutôt précoces. Ils naissent les yeux ouverts, le corps est recouvert d'une fourrure et ils peuvent rapidement se déplacer de manière autonome.

    Tous les Lapins vivent sous terre dans des terriers, tandis que les Lièvres vivent dans des nids simples au-dessus du sol et ne vivent généralement pas en groupe.

    Les Lièvres n'ont pas été domestiqués, tandis que les Lapins sont élevés pour la nourriture et gardés comme animaux domestiques. L'animal domestique connu sous le nom de "Lièvre belge" est un lapin élevé sélectivement pour ressembler à un lièvre

    Les Lièvres sont originaires d'Eurasie, d'Afrique et d'Amérique du Nord jusqu'au sud du Mexique. Certaines espèces ont été introduites par l'homme, notamment en Australie, en Nouvelle-Zélande et dans le sud de l'Amérique du Sud (Argentine, Chili), de sorte que le genre est maintenant répandu dans le monde entier. L'espèce vit principalement dans des paysages ouverts et moins boisés. Les habitats et le mode de vie sont assez uniformes chez toutes les espèces, de sorte que les zones de répartition de l'espèce dans des conditions naturelles sont parapatriques (Dans la parapatrie, deux espèces proches phylogénétiquement occupent des aires de répartition adjacentes. Elles sont donc potentiellement en contact et pourraient échanger des flux génétiques).

    Selon une étude faite en Allemagne, le Lièvre est un animal territorial, qui se montre capable de déplacements significatifs. En zone de terre arable, un suivi télémétrique a conclu que le Lièvre s'éloigne assez peu de son gîte (172 à 226 m le jour ou la nuit), avec toutefois d'importantes variations individuelles. Les domaines vitaux s'étendaient dans ce cas en moyenne sur 21 hectares, avec une taille de domaine vital inversement proportionnel à la taille de la population. 32 % de la superficie du domaine vital d'un Lièvre chevauchait celui de ses voisins. Quand la population d'adultes augmente au printemps, un domaine vital individuel moyen chevauchait celui de 13 à 21 autres Lièvres (sans tenir compte des juvéniles).

    Les populations de Lièvres ont beaucoup régressé dans de nombreuses régions, notamment en Europe, et il a totalement disparu d'une partie de son territoire (il reste très présent en Cévennes et nous en croisons fréquemment). Ils se montrent plus sensibles que les Lapins à la fragmentation de son territoire par les routes qu'ils n'aiment pas traverser. Ils sont vulnérables aux maladies par la régression de ses prédateurs naturels et par la consanguinité qui augmente lorsque leur territoire se réduit.


     

    « L'entendre oui, mais le voir....Bourdon des champs »

  • Commentaires

    1
    Mercredi 20 Juillet à 00:14

    Jolie rencontre, j'aime beaucoup le portrait. Bonne journée Pascale.

    2
    Mercredi 20 Juillet à 03:38
    jeanmadis

    Quand j'habitais sur la plaine de la Crau, j'en apercevais souvent, surtout à la nuit tombée, ou se trouvant soudainement ébloui par les phares de ma voiture, il me fallait redoubler d'attention pour ne pas les écraser. 

    Super ton reportage, très pédagogique comme chaque fois, c'est un plaisir d'en savoir davantage à leur propos.

    Je te souhaite une très bonne journée parmi tous des amis animaux.

      • Jeudi 21 Juillet à 08:19

        C'est sûr, la nuit les mammifères sont plus prompts à se promener et il faut être vigilants en voiture. La semaine dernière en rentrant tardivement, nous avons vu 7 Mustélidés sans parvenir à les identifier, un Renard, des Sangliers à foison.
        Je te remercie Jean, c'est gentil.
        Bonne journée

    3
    Mercredi 20 Juillet à 05:43
    CathyRose

    Tes photos sont superbes Pascale, merci beaucoup !
    Et merci pour toutes ces choses que tu m'as apprises sur les lièvres, si j'en vois un à côté d'un lapin je devrais pouvoir le reconnaître, mais seul je n'en suis pas certaine.
    Belle journée, bisous.
    Cathy

      • Jeudi 21 Juillet à 08:22

        Merci, c'est gentil.
        Oreilles plus longues que la tête, c'est un lièvre, et en plus ils ont cette petite tache sombre sur la partie supérieure de l'oreille le confirmera.
        Bisous et bonne journée Cathy

    4
    Mercredi 20 Juillet à 06:42
    Philippe Bullot

    Bonjour Pascale. Avec des champs de maïs à perte de vue, je n'ai pas l'occasion d'en voir. Merci pour tes belles photos.

    A titre personnel, lorsque je bouquine, j'ai un livre en main ;-)

      • Jeudi 21 Juillet à 08:23

        Mais tu n'es pas un lièvre ;-)
        Bonne journée Philippe

    5
    Mercredi 20 Juillet à 07:04

    Coucou Pascale, 
    Il n'est pas évident de croiser un lièvre sans le faire fuir. 
    Ici, c'est chose faite et tu as réussi à le photographier alors qu'on sent bien qu'il te voyait. 
    L'objectif aide mais il ne fait pas tout, bravo pour toute la série.
    La dernière photo avec ce gros plan sur la tête est géniale.
    Avec ton article, je viens d'apprendre qu'il faisait son nid au dessus du sol, je pensais qu'il avait un terrier comme le lapin. 
    Ici, j'en croise rarement, il ne doit pas être en grand nombre. 
    Grosss bisousss et bonne journée

      • Jeudi 21 Juillet à 08:31

        Coucou Martine,
        Il n'est surtout pas évident de voir un Lièvre dans les garigues car ils se fondent dans l'environnement et peuvent rester de longs moments immobiles.
        Même ici nous en croisons souvent sur les chemins forestiers alors qu'ils sont plus facilement dans des paysages ouverts. Manifestement ils ne dédaignent pas les forêts non plus ) contrario de ce qui est dit, et comme ils ne sont pas chassés sur ce territoire, ils ne sont pas aussi craintifs que ceux que je rencontrais dans l'Hérault.
        Tu as dû oublier alors parce que je te l'avais dit lorsque nous en avions vu au site de nidification des Guêpiers dans l'Hérault justement. Un peu de végétation écrasée au sol en rond près d'un arbre ou d'un buisson, c'est souvent la couche d'un Lièvre.
        BigBisousss et bonne journée.

    6
    Mercredi 20 Juillet à 08:40

    Quelles merveilles ces photos, hier j'ai bien pensé à toi en regardant "la panthère des neiges". J'ai pleuré de bonheur en voyant le regard clair, la force, la simplicité, la transparence tranquille de cet homme émerveillé par ce que cette nature encore un peu protégée pouvait lui offrir, cette innocence de l'aube. "L'affût comme une prière" disait Tesson, oui c'est cela que tu nous offres dans tes photos, une méditation sur notre place dans le monde. Merci Pascale

      • Jeudi 21 Juillet à 08:40

        Je l'ai vu aussi bien évidemment, j'attendais sa sortie avec impatience.
        Vincent Munier est le photographe que j'admire le plus, par la qualité de ses photos et par les endroits extrêmes dans lesquels ils va chercher ses sujets photographiques. C'est un véritable passionné, il a la vie dans les tripes.
        Sur cette page, tu peux voir plusieurs vidéos ICI dont "Entretien avec Vincent Munier Loup blanc" partie 1 et 2. Il pleure d'émotion quand il voit apparaître la meute de Loups.
        Sylvain Tesson à raison, l'affût, c'est comme une prière.
        Merci beaucoup, je suis très touchée par tes mots.
        Bonne journée Azalaïs




    7
    Mercredi 20 Juillet à 09:21

    Coucou Pascale,

    Un excellent article très bien documenté. J'aime beaucoup car d'une part on parle très peu de cet animal sur les blogs. Puis aussi pour toutes les indications que tu donnes. j'aime savoir, connaitre et je suis comblée. Je ne parle pas de tes photos qui sont fort belles.
    Alors je termine en te disant MERCI.
    Bises dans la fournaise.

      • Jeudi 21 Juillet à 08:46

        Coucou Elisa,
        Merci c'est gentil.
        La fournaise, c'est rien de la dire ! Que c'est long !!!! Notre Maire est venu nous donner des directives concernant l'utilisation de l'eau (ça on faisait déjà) et selon l'évolution de la situation, il se peut que les mesures de restriction soient plus drastiques. Malheureusement aucune pluie prévue dans les 15 prochains jours et on serre les fesses avec les feux de forêt ;-( 
        Bises et bonne journée

    8
    Mercredi 20 Juillet à 09:42

    Bonjour Pascale

    Je rencontre souvent dans mes balades hivernales le lièvre variable (j'exagère, ce n'est pas le blanchot lui même que je croise mais ses traces, nombreuses sur la neige) quant à le voir, c'est une autre histoire...

    Par contre, dans mes treks en Espagne, j'ai vu souvent et en nombre des lèvres ibériques. 

    Mes rencontres s'arrêtent là mais grâce à tes clichés croquant de superbes attitudes, c'est le lièvre d'Europe que je découvre. Merci !

    Bises savoyardes 

     

      • Jeudi 21 Juillet à 08:47

        Coucou Christian,
        Avec plaisir, et j'aurai grand plaisir à rencontrer le Lièvre variable aussi...
        Bises et bonne journée

    9
    Mercredi 20 Juillet à 10:20

    Bonjour

    un article très intéressent avec des belles photos 

    ici en Savoie il n'y a plus de lièvre ! depuis quelques années

    mais je me rappel que dans ma jeunesse il y en avait beaucoup de même que les faisans

    il n'y a plus de gibier ici !A si reste les sangliers (rire)

    les paysans rouspétait apprêt eux  ...bien entendu

    bonne semaine bises

      • Jeudi 21 Juillet à 08:51

        Coucou Zette,
        Alors je suis chanceuse car ici la faune est très présente et diversifiée.
        Faisans et Lièvres ne font pas beaucoup de dégâts tout de même ! C'est fou tout de même cette volonté qu'ont les paysans de vouloir éradiquer la faune de nos paysages !
        Bises et bonne journée

    10
    Christian
    Mercredi 20 Juillet à 10:28

    Excellent article avec de belles photos autrefois il était recherché pour sa fourrure. 
    Son principal prédateur, comme pour beaucoup d'animaux sauvages est l'homme.
    Bonne journée Pascale.

      • Jeudi 21 Juillet à 08:56

        Ah oui, il fût un temps ou Lièvres, Lapins, Ragondins, Renards... étaient prisés pour leur fourrure. Heureusement aujourd'hui ce n'est plus le cas. 
        Nous sommes le pire des prédateurs et certains d'entre nous osent en vouloir aux animaux qui ne chassent ou ne pêchent que pour survivre et ne prélèvent que ce dont ils ont besoin, bien loin de nos excès. 
        Bonne journée Christian.

    11
    Mercredi 20 Juillet à 11:34

    très interessant cet article, merci!! et les photos, superbes, on a rarement l'occasion de voir sa petite tête aussi bien tant il file vite quand on le rencontre... gros bisous Pascale. cathy

      • Jeudi 21 Juillet à 08:58

        Merci Cathy.
        J'ai la chance d'en rencontrer encore fréquemment, mais comme je disais, ici, ils ne sont pas chassés. Leurs plus grands prédateurs sont les Renards et les Genette. 
        Gros bisous et bonne journée

    12
    Mercredi 20 Juillet à 12:04

    Voilà un animal que l'on ne voit plus beaucoup et idem pour les lapins.

    Tes photos sont superbes !

    Bonne journée.

    Bises

      • Jeudi 21 Juillet à 08:59

        Ici, ils sont encore assez nombreux l'un et l'autre, et donc je mesure le privilège qui est le mien.
        Merci pour les photos.
        Bises et bonne journée

    13
    Mercredi 20 Juillet à 13:45

    et bien là au moins j'en ai appris tout plein sur le lièvre !  je m'aperçois que je ne connaissais pas grand chose sur lui .  

    Chez nous on n'en voit peu, on croise plutôt les lapins et là ils sont légion  !  des crottes on en voit partout en se baladant dans la campagne environnante. 

    tes photos sont toujours aussi sublimes et là au moins on le voit de près , de très près et ce n'est que du bonheur 

    Merci Pascale,  b onne journée 

      • Jeudi 21 Juillet à 08:59

        Avec plaisir Framboise et merci pour les photos.
        Bonne journée également.

    14
    Mo
    Mercredi 20 Juillet à 13:46
    Mo

    Bonjour Pascale,

    Il est flagrant, au vu de tes photos, que le lièvre n'a pas du tout la même silhouette que le lapin. On ne saurait les confondre.

    Dommage que sa population soit en diminution!

    Bisous.

    Bon après-midi,

    Mo

     

      • Jeudi 21 Juillet à 09:01

        Coucou Mo,
        Je suis d'accord, ils sont très différents l'un et l'autre.
        C'est là que je réalise que dans la Parc National des Cévennes, la faune est vraiment très préservée. 
        Bonne journée. Bisous

    15
    Mercredi 20 Juillet à 14:08

    on le sent inquiet, sait il qu'il est photographié, j'ai appris un mot nouveau "parapatrie" merci. je savais qu'il avait de grandes pattes arrière ce qui le différencie du lapin. je le trouve trés beau. il y a longtemps que je n'ai pas vu de lapin vivant . j'habite à la campagne, mais finalement nous ne côtoyons personne ayant des lapins par contre ma voisine a des poules, et a l'automne elle élève des pintades  qui sont trés bruyantes par moment. mais cela ne nous dérange pas.  On respire mieux hier nous avons du sortir, il faisait 45° dans la voiture lorsque nous sommes rentrés .

    passes un bonne semaine chère Pascale. bisous bisous 

      • Jeudi 21 Juillet à 09:05

        Coucou Moune,
        Très sincèrement, je ne l'ai pas senti inquiet du tout, il est resté là au moins dix bonnes minutes. 
        C'est pénible cette chaleur qui n'en finit pas depuis deux mois. Ici, les nuits sont un peu plus fraîches que ces derniers temps, mais les plantes grillent. Un de mes Cerisier prend déjà des couleurs rousses et les fleurs ont beaucoup de mal à s'épanouir comme elles le devrait.
        Bises et bonne journée

    16
    Mercredi 20 Juillet à 14:17

    Merci pour ce magnifique billet sur le Lièvre, animal que l'on confond trop souvent avec le Lapin et qu'on ne connaît pas si bien que ça.

    J'ai lu attentivement ton exposé.

    Tes photos sont superbes...

    Bisous Pascale

    17
    Mercredi 20 Juillet à 14:27

    bonjour Pascale , ah oui merci pour toutes ces infos  et là tes photos  waouh  merci au zoom  car pour les approcher  dur dur  !!  et ils sont superbes ces lièvres  bisous bel am a +

    18
    Mercredi 20 Juillet à 14:30

    A splendid series of beautiful photos of the hare! The clarity and light are superb. Thank you for the informative background on the hare. I thought they lived in burrows, too. 

    19
    Mercredi 20 Juillet à 14:53

    the final photo is compelling.  the eye is captivating.  I am not used to seeing such large rabbits.  Friendship

    20
    Mercredi 20 Juillet à 15:46

    bonjour Pascale

    je connaissais le nom de la femelle(mots croisés) et du petit mais je ne savais pas que le mâle avait un autre nom que lièvre !! j'adore l'expression "bouquine"

    bravo pour la dernière photo, beau rendu de son inquiétude

    bisous

    21
    Mercredi 20 Juillet à 16:56

    Le lièvre a une tête très expressive comme sur la dernière photo et son long cou ne semble pas faire partie de son corps car il n'a pas autant de fourrure que sur le dos.Le corps est long et la tête plus petite par rapport à celui-ci.Ses oreilles semblent lui servir d'antennes pour percevoir le moindre bruit,Il est sans cesse sur le qui-vive.

    Très belles attitudes de ce lièvre et bravo pour les photos.

    Bonne soirée,Pascale.Bises.

      • Jeudi 21 Juillet à 09:07

        C'est un très bel animal je trouve, mais au final, ils le sont tous ;-)
        Merci pour les photos.
        Bises et bonne journée Harmony

    22
    Mercredi 20 Juillet à 17:27

    Bonjour Pascale, 

     Tout d'abord bravo pour tes photos qui nous montrent une tête bien différente de celle d'un lapin. Elle est bien plus  profilée et le port des oreilles est bien différent également. Merci pour toutes les explications. Heureusement par  chez moi, j'ai la chance d'en voir encore à travers champs ou vignes.

     Bises.

      • Jeudi 21 Juillet à 09:08

        Coucou Albert,
        Ah, c'est une bonne nouvelle, j'en suis ravie. Chez toi, la nature est aussi très préservée.
        Bises et merci pour les photos.

    23
    Mercredi 20 Juillet à 17:30

    trop sympa avec ses immenses oreilles et yeux... j espère qu il passera l automne... bisous

      • Jeudi 21 Juillet à 09:13

        Ici, les chasseurs ne pratiquent que la régulation du Sanglier trois matinées par semaine, réduisent d'un mois la période de chasse et ne font aucune battue en dehors de cette période (ce qui me change de l'Hérault où il y en avait même en plein été), alors comme c'est un animal territorial, il devrait passer la période de chasse sans encombre.
        Bisous

    24
    Mercredi 20 Juillet à 18:53
    T'es photos sont magnifiques et grâce à toi j ai appris plein de choses, merci eaucoup. Bises. Celine
    25
    Mercredi 20 Juillet à 19:27

    A great and sweet series of this hare, very well photographed.

    26
    Mercredi 20 Juillet à 21:02
    Andrée

    ils sont toujours à l'aguet. merci pour les photos. Bises

    27
    Elaine Hancock
    Jeudi 21 Juillet à 02:23

    Hello Pascale,

    A magnificent series. These pictures are beautiful. Very interesting information. 

    Have a wonderful day!

    28
    Jeudi 21 Juillet à 10:18

    Merveilleuse série de photos sur ce très beau lièvre avec ses belles oreilles joliment dressées! Toujours un vrai plaisir de découvrir tes belles photos! Merci Pascale et très belle journée!

    29
    Jeudi 21 Juillet à 12:21

     de belles attitudes  de ce lièvre dans cette  série Pascale

    un animal qui est difficile à photographier (pour moi..)

    des informations intéressantes

     merci pour ce joli partage

     

    bonne journée

    30
    Jeudi 21 Juillet à 14:14
    Coucou Pascale, Merci pour ces belle photos et toutes ces explications sur les lepus... Belle fin de semaine Paco
    31
    Jeudi 21 Juillet à 16:35

    Coucou Pascale,

    Comme il est beau ce lièvre et tes photos géniales, j'adore ce biotope. Il est bien attentif à chaque bruit et à chaque odeur. Très belle série. Merci :-)

      • Jeudi 21 Juillet à 17:59

        Coucou Nath,
        J'adore ce biotope aussi.
        Merci pour les photos.

    32
    Jeudi 21 Juillet à 17:13

    Je ne savais pas grand chose sur le lièvre et ton article très intéressant m'apprend beaucoup de choses.

    Par chez moi , je n'ai pas l'impression qu'il en reste beaucoup. Autrefois autour des bras morts de l'Allier , je remarquais  de nombreuses  traces de grandes réunions de lapins ou de lièvres : de vastes ronds de crottes caractéristiques et je ne pouvais pas lâcher mes teckels sans qu'ils disparaissent en poussant leur  cri de guerre pour avoir  flairé des traces .

    Tes photos sont superbes et reflètent toute la vivacité de cet animal qu'ilest vraiment sinistre de mettre dans son assiette !

    Bises .

      • Jeudi 21 Juillet à 18:00

        Coucou Sophie,
        J'avoue que lors de ma dernière vadrouille dans le Massif central, en dehors des Vautours et Milans, question faune, ce n'était pas la panacée.
        Merci pour les photos.
        Bises et bonne soirée

    33
    Jeudi 21 Juillet à 18:41

    coucou Pascale

    Comme toujours tes photos sont superbes, j'ai eu envie de passer ma main pour les caresser ;-)))

    Gros bisous

    Am

    34
    Jeudi 21 Juillet à 19:25
    Une fleur de Paris

    Bonsoir Pascale,

    Comme il est beau ce lièvre, magnifique !

    Bonne soirée, bises, Véronique

    35
    Jeudi 21 Juillet à 19:26

    Jolies photos surtout la dernière en gros plan...Article très intéressant  sur la morphologie du lièvre. Comme beaucoup je  pensais qu'il vivait dans des terriers..

    Va falloir attendre un peu pour les  revoir dans les Mont d'Arrée. Douce soirée bise.

    36
    Jeudi 21 Juillet à 20:46

    Trés jolie série de photos et merci pour les explications trés intéressantes.

    Belle soirée Pascale!

    37
    Jeudi 21 Juillet à 20:48

    Bonsoir Pascale. Tes photos sont belles et ton article est très intéressant. J'ai appris beaucoup de choses sur les lièvres. Bonne soirée et bisous

    38
    Vendredi 22 Juillet à 06:04

    Oh j'adore ! bonjour Pascale, depuis mon déménagement j'en vois tous les jours ! au printemps, ils sont faciles à observer mais quand les champs sont recouverts des plants il faut bien observer, j'aime les voir courir entre les semis smile ce n'est pas un mammifère facile à photographier car il détale rapidement à la moindre alerte. Un grand bravo pour ta superbe série, bon vendredi. Bise

    39
    Samedi 23 Juillet à 10:45

    Bonjour Pascale 

    Superbes photos de ce lièvre, ayant 3 hectares de terrain autour de notre maison nous en avions quelques uns que l'on pouvait observer mais l'abondance très élevée de renards dans notre commune les à tous décimés, c'est dommage car la société de  chasse  interdisait de les tirer . Bon week end   amitiés 

    40
    Dimanche 24 Juillet à 09:37

    Malgré quelques rencontres furtives je n'ai jamais eu le temps d'en photographier et c'est donc un bonheur de le découvrir avec tes magnifiques photos: son regard est fascinant! Bonne journée.



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :