• Petits et moyens Mammifères en milieu naturel & sauvage

     

     

    Leçon de vocabulaire sur le cri des animaux.

     

     

    J'ai retrouvé chez un bouquiniste un livre tout simple, un de ces livres dits régionalistes (passéistes diront certains) qui, dans un français hors du commun tellement
    il est précis, imagé, juste… en un mot poétique…, décrites par un passionné, des "scènes de la vie en Limousin et en Périgord vert". Ce passionné, ancien instituteur
    puis Député du Val de Marne, c'est Fernand Dupuy, enfant du Pays.

     

    Ecoutez-le, ce vieil instituteur, donnant à ses petits enfants une leçon de vocabulaire sur les cris des animaux :


     "Tu le sais, bien sûr depuis longtemps, le coq chante, cocorico, la poule caquète, le chien aboie quand le cheval hennit et que
    beugle le bœuf et meugle la vache, l'hirondelle gazouille, la colombe roucoule et le pinson ramage. Les moineaux piaillent,
    le faisan et l'oie criaillent quand le dindon glousse.

    La grenouille coasse mais le corbeau croasse et la pie jacasse. Et le chat comme le tigre miaule ;  l'éléphant barrit ;
    l'âne braie, mais le cerf rait. Le mouton bêle évidemment et bourdonne l'abeille. La biche brame quand le loup hurle.

    Tu sais, bien sûr, tous ces cris-là mais sais-tu ? Sais-tu ?
    Que le canard nasille – les canards nasillardent ! Que le bouc ou la chèvre chevrote ;  
    Que le hibou hulule mais que la chouette, elle, chuinte.
    Que le paon braille, que l'aigle trompète.
    Sais-tu ?
    Que si la tourterelle roucoule, le ramier caracoule et que la bécasse croule.
    Que la perdrix cacabe, que la cigogne craquète et que si le corbeau croasse, la corneille corbine et que le lapin glapit quand le lièvre vagit.
    Tu sais tout cela ? Bien.
    Mais sais-tu, sais-tu ? Que l'alouette grisole, Tu ne le savais pas.

    Et peut-être ne sais-tu pas davantage que le pivert picasse.  C'est excusable !
    Ou que le sanglier grommelle, que le chameau blatère et que c'est à cause du chameau que l'on déblatère !
    Tu ne sais pas non plus peut-être que la huppe pupule. Et je ne sais pas non plus si on l'appelle en Limousin la pépue parce
    qu'elle pupule ou parce qu'elle fait son nid avec de la chose qui pue.

     Qu'importe ! Mais c'est joli : la huppe pupule !
    Et encore sais-tu ? Sais-tu que la souris, la petite souris grise, devine ! La petite souris grise chicote.
    Avoue qu'il serait dommage d'ignorer que la souris chicote et plus dommage encore de ne pas savoir,
    de ne pas savoir que le geai, que le geai cajole !
    Sais-tu que la mésange zinzinule ! Comme la fauvette d'ailleurs."

     

    "L'Albine" de Fernand Dupuy chez "Fayard

  • Écureuil d'Eurasie ou Écureuil roux - Sciurus vulgaris (Linnaeus, 1758)

     

    Tic et Tac

     

    Tic et Tac

     

     

    Tic et Tac

     

    Tic et Tac

     

    Tic et Tac

     

     

     


    78 commentaires
  •  Les mâles sont nommés Bouquins et les femelles sont appelés Hases.
    Le petit du Lièvre le Levraut ou Lièvreteau.
    Le cri du Lièvre est le vagissement et le couinement.
    La période de reproduction porte le nom de bouquinage.
    Le Lièvre qui s'accouple, se dit "le lièvre bouquine".
    Levretter est un verbe intransitif signifiant "mettre bas" lorsque l'on parle de la Lapine ou de la Hase.

     

    Les Lièvres sont des mammifères herbivores appartenant à la famille des Leporidae. Il existe une trentaine d'espèces au travers le monde, toutes classées dans le genre Lepus. Ils diffèrent les uns des autres par leur taille, leur couleur ou leur mode de vie. Originaires des grandes steppes asiatiques, les Lièvres ont les mêmes ancêtres que les Lapins tout en restant très différents de ces derniers de par leurs caractéristiques morphologiques et par leur mode de vie.

    Les Lièvres sont fins, élancés, légers et possèdent de longues pattes postérieures, très musclées qui leur permettent de se propulser en bonds très rapides lorsque c'est nécessaire. Le Lièvre d'Europe peut ainsi se déplacer à une vitesse de 60 km/h en moyenne et atteindre 80 km/h en pointe. Il peut aussi faire des bonds de 2 m à la verticale.

    Ils ont généralement des oreilles plus longues que la tête et des yeux proportionnellement plus grands, ils sont plus grands que les Lapins et les extrémités des oreilles sont généralement plus sombres.

    Contrairement aux Lapins, les petits du Lièvre sont plutôt précoces. Ils naissent les yeux ouverts, le corps est recouvert d'une fourrure et ils peuvent rapidement se déplacer de manière autonome.

    Tous les Lapins vivent sous terre dans des terriers, tandis que les Lièvres vivent dans des nids simples au-dessus du sol et ne vivent généralement pas en groupe.

    Les Lièvres n'ont pas été domestiqués, tandis que les Lapins sont élevés pour la nourriture et gardés comme animaux domestiques. L'animal domestique connu sous le nom de "Lièvre belge" est un lapin élevé sélectivement pour ressembler à un lièvre

    Les Lièvres sont originaires d'Eurasie, d'Afrique et d'Amérique du Nord jusqu'au sud du Mexique. Certaines espèces ont été introduites par l'homme, notamment en Australie, en Nouvelle-Zélande et dans le sud de l'Amérique du Sud (Argentine, Chili), de sorte que le genre est maintenant répandu dans le monde entier. L'espèce vit principalement dans des paysages ouverts et moins boisés. Les habitats et le mode de vie sont assez uniformes chez toutes les espèces, de sorte que les zones de répartition de l'espèce dans des conditions naturelles sont parapatriques (Dans la parapatrie, deux espèces proches phylogénétiquement occupent des aires de répartition adjacentes. Elles sont donc potentiellement en contact et pourraient échanger des flux génétiques).

    Selon une étude faite en Allemagne, le Lièvre est un animal territorial, qui se montre capable de déplacements significatifs. En zone de terre arable, un suivi télémétrique a conclu que le Lièvre s'éloigne assez peu de son gîte (172 à 226 m le jour ou la nuit), avec toutefois d'importantes variations individuelles. Les domaines vitaux s'étendaient dans ce cas en moyenne sur 21 hectares, avec une taille de domaine vital inversement proportionnel à la taille de la population. 32 % de la superficie du domaine vital d'un Lièvre chevauchait celui de ses voisins. Quand la population d'adultes augmente au printemps, un domaine vital individuel moyen chevauchait celui de 13 à 21 autres Lièvres (sans tenir compte des juvéniles).

    Les populations de Lièvres ont beaucoup régressé dans de nombreuses régions, notamment en Europe, et il a totalement disparu d'une partie de son territoire (il reste très présent en Cévennes et nous en croisons fréquemment). Ils se montrent plus sensibles que les Lapins à la fragmentation de son territoire par les routes qu'ils n'aiment pas traverser. Ils sont vulnérables aux maladies par la régression de ses prédateurs naturels et par la consanguinité qui augmente lorsque leur territoire se réduit.


     


    59 commentaires
  • Écureuil d'Eurasie ou Écureuil roux - Sciurus vulgaris

     

    Les petits rouquins de Soustons (40)

    Il y a dix ans, le parc au bord de l'étang de Soustons abritait de nombreux Écureuils roux. Ils sont bien moins nombreux aujourd'hui malheureusement. Pourtant de bonnes âmes leur ont fabriqué et installé des mangeoires, viennent les remplir et déposer de la nourriture dans les creux des arbres. Ils restent pour autant très farouches et c'est une excellente chose...

    Les petits rouquins de Soustons (40)

    Reconnaissable à sa queue orangée en panache, ses petites pattes et ses oreilles dressées, l'écureuil roux est une espèce présente mais que l'on voit en moins grand nombre dans les forêts européennes. En effet, l'animal ne se porte pas au mieux partout. Dans certaines contrées, il connaît même un déclin inquiétant, causé, notamment, par la concurrence de son cousin introduit au Royaume-Uni, l'Écureuil gris. 

    Les petits rouquins de Soustons (40)

     En France, la propagation des Écureuils gris trouve son origine dans une colonie italienne située dans le Piémont, qui se déplace vers les Alpes occidentales et vers les provinces de Turin et de Cuneo. Des scientifiques prévoient que, d'ici à la fin du siècle, la France comptera plus de 2 millions d'écureuils gris américains. Pour ma part, je n'en ai encore jamais croisé.

    Les petits rouquins de Soustons (40)

     "Dans les forêts naturelles, il y a une variété de proies et de nombreux refuges pour les écureuils, donc les écureuils roux ne se font pas autant attaquer", a décrypté le Dr. Joshua Twining, chercheur à la Queen’s University de Belfast et principal auteur de l'étude interrogé par The Guardian. "Mais dans les plantations de conifères, où une seule espèce est plantée et d'un âge uniforme, il y a très peu de biodiversité ou de proies alternatives, et une absence de refuges, donc les Martres vont manger des écureuils roux pour survivre", a-t-il continué. Auparavant des protectrices, elles se changent alors en prédatrices.

    Les petits rouquins de Soustons (40)

    Accueillir et protéger les Écureuils roux : ICI 

    Les petits rouquins de Soustons (40)

    Pour en revenir aux Écureuils de Soustons, s'il existe de bonnes âmes pleines de bonnes intentions à leur égard et qui oeuvrent pour les protéger coûte que coûte, il y a aussi ceux qui viennent y promener leur chien s'amusant de les voir leur courir après, voir de les attraper. Je n'ose même pas envisager la frayeur qu'ils doivent ressentir même s'ils parviennent le plus souvent à leur échapper ! Ce jour là, nous avons assisté à une scène de chasse avec un chien et ses maîtres s'en amusaient beaucoup ("Super il court vite mon chien, il a presque attrapé un Écureuil !"). Il s'en est fallu de peu pour le petit rouquin ;-(
    D'ailleurs ce même-jour, nous en avons trouvé un mort, manifestement nuque brisée probablement par un chien.

    Les petits rouquins de Soustons (40)

    Comme avec les Marmottes, c'est un comportement qui me fait devenir verte de rage. Je me rends de plus en plus compte du manque de raisonnement et d'empathie de notre espèce (qui se considère comme ayant toutes les légitimités) envers les autres espèces. 

    Les petits rouquins de Soustons (40)

     Pourtant la faune sauvage à de plus en plus de mal à survivre (60% des animaux sauvages ont déjà disparu en quarante-quatre ans et de nombreuses espèces sont en danger d'extinction). Jusqu'où irons nous et combien de temps encore considérerons-nous avoir droit de déranger et avoir droit de vie ou de mort sur les autres animaux ? 

    Les petits rouquins de Soustons (40)

     Dans ce parc, jusqu'à cette année, les chiens pouvaient être lâchés, mais avec le comportement de ce genre de personnes il est dorénavant obligatoire de les tenir en laisse. C'est ainsi qu'un peu partout fleurissent les panneaux "Interdit aux chiens". Le manque de respect de certains finit par induire ces interdictions et c'est bien triste, mais compréhensible au final.

    Les petits rouquins de Soustons (40)

    Et quand ce ne sont pas les chiens, ce sont les enfants qui courent après les animaux pour les effrayer. Ce ne sont pas eux les responsables, mais les parents qui ne leur inculquent pas les règles fondamentales du respect des animaux. 

    Les petits rouquins de Soustons (40)

     

    Les petits rouquins de Soustons (40)

     

     


    77 commentaires
  • LE RAGONDIN
    (Myocastor coypus)

    Originaire d’Amérique du Sud, sa présence en France est probablement due à des éleveurs qui ont relâché quelques couples dans la nature vers les années trente pour sa peau soyeuse recherchée par les pelletiers. On le retrouve pratiquement sur tout le territoire national, excepté dans les montagnes. Il a une certaine ressemblance avec le castor, gros rongeur gris-brun, dessous du ventre et tour des oreilles orangé, et grandes moustaches, incisives orange bien visibles, pattes arrières palmées, queue arrondie.  Longueur totale : 0,68 à 1 m, queue : 30 à 40 cm, poids : 6 à 10 kg. 

    C'est un animal plutôt solitaire, s’accommodant de nombreux types de milieux aquatiques, essentiellement diurne et discret. Il est végétarien, mange les plantes aquatiques poussant dans l’eau et sur les berges, écorce de jeunes arbres (peupliers) et des racines, coupe de petits rameaux en biseau (saules) surtout en hiver. 

    Il se reproduit ttoute l’année, mais surtout en fin d’hiver et au début de l’automne (1 à 2 portées de 2 à 5 jeunes par an, gestation : 128 à 132 jours). Maturité sexuelle entre quatre et six mois, le mâle est actif sexuellement toute l’année. Une particularité, chez la femelle les mamelles sont situées sur le haut des flancs. Cela lui permet de nourrir ses petits y compris lorsqu’elle est dans l’eau 

    Le ragondin est accusé de détruire les berges, les récoltes, de transmettre la leptospirose. Importé en France au début du XXème siècle pour nettoyer les étangs puis élevé pour sa fourrure et relâché dans la nature suite à la crise économique de 1929, le ragondin est actuellement présent sur la quasi totalité du territoire français. Mais l'homme ne veut plus partager... 

    Beaucoup de débats à son sujet. Un scientifique plaide, un ancien éleveur témoigne, les plaignants se contredisent, un trappeur passionné argumente.
    Ils sont peu à lui trouver des circonstances atténuantes et à chercher des solutions alternatives.
     

    Nager, se toiletter, se nourrir...

     

     


    80 commentaires
  •  A la sortie du bain...

     

     

    La méthode d’allaitement des Ragondins (Famille des Myocastoridae) est quelque peu originale puisque les femelles
    possèdent 4 à 5 paires de mamelles positionnées sur les flancs (presque sur le dos mais pas réellement sur le dos
    contrairement à cette information trompeuse que l'on peut parfois trouver sur certains sites ) au lieu d'être placés
    sous le ventre comme chez la plupart des mammifères. Cette particularité naturelle permet à la femelle de nager
    en surface tout en continuant l’allaitement de ses petits à l’air libre.

    Je ne suis pas parvenue à savoir si Les Castors (Famille des Castoridae) et Rats musqués (Famille des Cricetidae )
    avaient cette similitude anatomique. 

    Autre Ragondin, un peu moins mouillé...

     

     

    Fiche info ICI 

     


    92 commentaires
  •  

    Instant repas d'un Ragondin (Myocastor coypus)

     

     

    Instant repas d'un Ragondin (Myocastor coypus)

     

     

    Instant repas d'un Ragondin (Myocastor coypus)

     

     


    83 commentaires
  •  

     Fiche info ICI

    Ragondin (Myocastor coypus)

     

     

    Ragondin (Myocastor coypus)

     

    Un bébé au soleil

    Ragondins (Myocastor coypus)

     

     

    Ragondins (Myocastor coypus)

     

     

    Ragondin (Myocastor coypus)

     

     


    98 commentaires
  •  

     

    Ragondin (Myocastor coypus)

     

     

    Ragondin (Myocastor coypus)

     

     

    Ragondin (Myocastor coypus)

     

     

    Ragondin (Myocastor coypus)

     

     

    Ragondin (Myocastor coypus)

     

    La jalousie ne permet jamais de voir les choses telles qu'elles sont.
    Les jaloux voient le réel à travers un miroir déformant qui grossit les détails insignifiants, transforme les nains en géants et les soupçons en vérité.

    Miguel De Cervantes

     


    67 commentaires
  •  

    Un jeu bien difficile avec ces petits rouquins qui s'ébattaient entre ombre et lumière.
    Mais je me suis beaucoup amusée avec eux . 
    Quant à dire qui de moi ou d'eux étaient le plus intéressé par l'autre, je ne saurais y répondre.

     

    Écureuil roux - Sciurus vulgaris

     Un petit contre-jour, presque en "ombre chinoise" 

    Écureuil roux - Sciurus vulgaris  
    Transformation de la photo ci-dessus en noir et blanc pour accentuer l'effet de contre-jour.

    Écureuil roux - Sciurus vulgaris 

      

    Écureuil roux - Sciurus vulgaris

     

    Écureuil roux - Sciurus vulgaris 

     

    « Tout a sa raison d'être : c'est à toi de savoir distinguer ce qui est passager de ce qui est définitif. »

    Paulo Coelho

     

     


    79 commentaires

  • Chez Caroline, même les Lapins domestiques sont sauvages et se baladent en pleine nature...


    Lapins domestiques... sauvages.

     

     

    Lapins domestiques... sauvages.

     

     

    Lapins domestiques... sauvages.

     

     

    Lapins domestiques... sauvages.

     

     

    Lapins domestiques... sauvages.

     

     Les possessions de ce monde ne durent pas plus que les nuages qui apparaissent un instant dans le ciel et s'évanouissent l'instant d'après.
    Même si les hommes s'y consacrent en prétendant qu'elles sont nécessaires à leurs survie, l'existence ne dure pas plus qu'un éclair [...]

    Le Trésor de précieuses qualités, p. 402-408.

    KANGYUR RINPOCHE (1897-1975)

     


    64 commentaires
  •  

     

    L'écureuil d'Eurasie ou écureuil roux a pour nom scientifique Sciurus vulgaris.
    Cet écureuil est un petit rongeur arboricole et diurne de la famille des Sciuridés. 
     
    Nom scientifique : Sciurus vulgaris
    Statut de conservation : Préoccupation mineure (En diminution)
    Période de gestation : 38 jours 
    Poids : 330 g (Adulte) 
    Niveau trophique : Omnivore 
    Classification supérieure : Sciurus
     

    Écureuil roux -  Sciurus vulgaris

     

     

    Écureuil roux -  Sciurus vulgaris

     

     

    Écureuil roux -  Sciurus vulgaris

     

     

    Écureuil roux -  Sciurus vulgaris

     

    « J’ai toujours su qu’au plus profond du cœur de l’homme résidaient la miséricorde et la générosité. Personne ne
    naît haïssant une autre personne à cause de la couleur de sa peau, ou de son passé, ou de sa religion.
    Les gens doivent apprendre à haïr, et s’ils peuvent apprendre à haïr, on peut leur enseigner aussi à aimer, car
    l’amour naît plus naturellement dans le cœur de l’homme que son contraire.
    Même aux pires moments de la prison, quand mes camarades et moi étions à bout, j’ai toujours aperçu une lueur
    d’humanité chez un des gardiens, pendant une seconde peut-être, mais cela suffisait à me rassurer et à me
    permettre de continuer.
    La bonté de l’homme est une flamme qu’on peut cacher, mais qu’on ne peut jamais éteindre. Un homme qui prive
    un autre homme de sa liberté est prisonnier de la haine, il est enfermé derrière les barreaux des préjugés et de
    l’étroitesse d’esprit. Je ne suis pas vraiment libre si je prive quelqu’un d’autre de sa liberté, tout comme je ne suis
    pas libre si l’on me prive de ma liberté.
    L’opprimé et l’oppresseur sont tous deux dépossédés de leur humanité. Quand j’ai franchi les portes de la prison,
    telle était ma mission : libérer à la fois l’opprimé et l’oppresseur. Certains disent que ce but est atteint. Mais je sais
    que ce n’est pas le cas. La vérité, c’est que nous ne sommes pas encore libres ; nous avons seulement atteint la
    liberté d’être libres, le droit de ne pas être opprimés.
    Nous n’avons pas encore fait le dernier pas de notre voyage, nous n’avons fait que le premier sur une route plus
    longue et difficile. Car être libre ce n’est pas seulement se débarrasser de ses chaînes ; c’est vivre d’une façon qui
    respecte et renforce la liberté des autres. La véritable épreuve pour notre attachement à la liberté vient de
    commencer ».

    Nelson Mandela

     

     


    62 commentaires

  • Fiche info ICI

     

    Ragondin (Myocastor coypus)

     

     

    Ragondin (Myocastor coypus)

     

     

    Ragondin (Myocastor coypus)

     

     

    Ragondin (Myocastor coypus)

     

     

    Ragondin (Myocastor coypus)

     

     

    John Green (Nos étoiles contraires)

     

    « La souffrance exige d’être ressentie »

    « Le chagrin ne vous change pas,  il vous révèle. »

    « Tu sais mieux que personne qu’il est possible de vivre avec la souffrance. »

     

     


    27 commentaires
  •  

    Couple de lièvre dans la garrigue Héraultaise

     

     

    Couple de lièvre dans la garrigue Héraultaise

     

     

    Couple de lièvre dans la garrigue Héraultaise

     

     

    Couple de lièvre dans la garrigue Héraultaise

     

     

    Couple de lièvre dans la garrigue Héraultaise

     

     

    Couple de lièvre dans la garrigue Héraultaise

     

     Atteindre le bonheur authentique exige de transformer à la fois le regard que l’on porte sur le monde et sa manière de penser.

    Le XIVe Dalaï Lama – L’art du bonheur

     

    _______________

     

    A compter de demain, je serai absente pour une durée encore indéterminée.
    Je vous souhaite une belle fin de semaine.
    Prenez soin de vous et à bientôt.

     

     


    76 commentaires
  •  

    Ragondin (Myocastor coypus)

     

    "Comme l'étoile filante, le mirage, la flamme, l'illusion magique, la goutte de rosée, la bulle sur l'eau ;
    comme le rêve, l'éclair ou le nuage : Considère ainsi toutes choses."

    Bouddha

     


    40 commentaires
  •  

    La course du lièvre qui ne s'attendait pas à tomber sur des "deux pattes"

     

     

    La course du lièvre qui ne s'attendait pas à tomber sur des "deux pattes"

     

    Quand on écoute un parti, on est ignorant ; quand on écoute deux partis, l'esprit s'éclaircit.

     Le grand livre des proverbes tibétains 

     


    67 commentaires
  • Ecureuil roux

     

     

    Ecureuil roux

     

     Lorsque le dernier arbre aura été abattu,
    Que la dernière rivière aura été empoissonnée,
    Que le dernier poisson aura été capturé,
    Vous vous rendrez compte que l’argent ne se mange pas.

    (Attribué au chef Seattle indien Dwamish)

     


    48 commentaires
  •  

    Ragondin (Myocastor coypus)

     

     

    Ragondin (Myocastor coypus)

     

    " En vérité, le chemin importe peu, la volonté d’arriver suffit à tout."

    Albert Camus

     


    35 commentaires
  •  

    Ragondin (Myocastor coypus)

     

     

    Ragondin (Myocastor coypus)

     

     

    Ragondin (Myocastor coypus)

     

     

    Ragondin (Myocastor coypus)

     


    Plaidoyer pour le bonheur de Matthieu Ricard

    Souviens-toi qu'il existe deux types de fous : ceux qui ne savent pas qu'ils vont mourir, ceux qui oublient qu'ils sont en vie.


    41 commentaires
  •  

    Ragondin (Myocastor coypus)

     

     

    Ragondin (Myocastor coypus)

     

     

    Ragondin (Myocastor coypus)

     

     

    Ragondin (Myocastor coypus)

     

     

    Ragondin (Myocastor coypus)

     

     

    Ragondin (Myocastor coypus)

     

    “J’ai donné ma jeunesse et ma beauté aux hommes et maintenant je donne ma sagesse et mon expérience aux animaux. ”

    Brigitte Bardot / la vente aux enchères du 17 juin 1987 

     

     


    38 commentaires
  •  

    Ragondin du Marais d'Orx

     

     

     

    Ragondin du Marais d'Orx

     

     

    Ragondin du Marais d'Orx

     

     

    Ragondin du Marais d'Orx

     

     

    Ragondin du Marais d'Orx

     

     


    36 commentaires
  •  

    Ecureuil d'Eurasie ou écureuil roux - Sciurus vulgaris

     

     

    Ecureuil d'Eurasie ou écureuil roux - Sciurus vulgaris

     

     

    Ecureuil d'Eurasie ou écureuil roux - Sciurus vulgaris

     

    « Rien ne peut être plus bénéfique à la santé humaine ni accroître les chances de survie de la vie sur la
    Terre qu’une évolution vers un régime végétarien ».

    Albert Einstein, physicien 

     

     


    39 commentaires
  •  

    Ecureuil

     

    Ecureuil

     

    Ecureuil

     

    Ecureuil

     

     


    57 commentaires
  • Très connu pour ses incisives jaunes aussi tranchantes que redoutables le ragondin, est souvent confondu avec le castor pour sa ressemblance physique et le biotope aquatique qu’ils partagent. Même son nom latin, Myocastor Coypus, prête à confusion.

    Le ragondin est pourtant  beaucoup plus petit et sa queue cylindrique non aplatie le différencie largement de notre castor européen.

    Originaire d’Amérique du Sud, c’est un envahisseur, dérangeant. Il doit son salut à quelques élevages peu scrupuleux qui ont permis voire déguisé l’évasion de quelques individus.

    Excellent nageur il se reproduit allègrement en toute saison et a admirablement bien su coloniser les étangs, les marais, les fleuves et les rivières où ses dégâts sont parfois très importants.

    Longueur : environ 1,1 m
    Poids : de 5 à 10 kg
    Gestation : 130 jours
    Naissance : de 2 à 9 petits
    Longévité : environ 6 ans

    Ragondin (Myocastor coypus)

     

    Ragondin (Myocastor coypus)

     

    Ragondin (Myocastor coypus)

     

    Ragondin (Myocastor coypus)

     

    Ragondin (Myocastor coypus)

     

     


    34 commentaires
  • Hérault (34)

    Lapin de garenne


    14 commentaires
  • Hérault (34)

    Ragondin (Myocastor)

     

     


    34 commentaires
  • Gard (30)

    Ragondin (Myocastor)

     

    Ragondin (Myocastor)

     

    Ragondin (Myocastor)

     

     


    23 commentaires
  • Bouches du Rhône (13)

    Ragondin

     

    Ragondin

     

    Ragondin

     

    Ragondin

     

     


    26 commentaires
  • Gard (30)

    Ragondin (Myocastor)

     

    Ragondin (Myocastor)

     

     


    31 commentaires
  • Gard (30)

    Ecureuil roux

     

     


    32 commentaires
  • Dunes de Keremma - Finistère (29) 

    Lapins de garenne

     

    Lapins de garenne

     

    Lapins de garenne

     

    Lapins de garenne

     

    Lapins de garenne

     

     


    23 commentaires