• Grue cendrée
    Grus grus - Common Crane

     

    Le juvénile est légèrement plus petit que les adultes. Il a la tête emplumée de couleur châtain clair. 

     

     

    Les adultes arborent un long bec est gris avec un peu de rougeâtre à la base. Les yeux sont rouges. Les longues pattes et les doigts sont noirs. On distingue trois longs doigts, le quatrième est insignifiant. Il n'y a pas de dimorphisme sexuel entre le mâle et la femelle adulte. 

     

     

     



     


    51 commentaires
  • Grosbec casse-noyaux (Gros-bec casse-noyaux) - ♀
    Coccothraustes coccothraustes - Hawfinch

    Le Grosbec... enfin !

    Première observation des Grosbec casse-noyaux au refuge le 9 janvier.  
    Il viennent aux mangeoires, mais c'est toujours de derrière ma fenêtre que je les vois et le temps d'attraper l'APN... ils ont filé.
    Ce lundi 17 janvier, alors que je m'étais gelée dans ma tente d'affût pendant deux heures, en vain, c'est à la nuit tombante (17h45) que j'ai pu en repérer un se poser sur le Cyprès. Une femelle, moins colorée que le mâle.
    En cette saison il y a malheureusement peu de lumière à cette heure et j'ai dû faire une très forte montée en ISO ce qui donne des photos manquant de piqué et son magnifique plumage n'est pas mis en valeur. 

    Ce nouveau venu au refuge porte à 34 le nombre d'espèces observées.  

    Le Grosbec... enfin !

     

    Le Grosbec... enfin !

     

    Le Grosbec... enfin !

     

    Le Grosbec... enfin !

     

    Le Grosbec... enfin !

     

     

     


    71 commentaires
  • Le département du Gard est marqué par la diversité de ses paysages, s'étageant des contreforts du sud du Massif central jusqu'à la mer Méditerranée en passant par les plateaux des Garrigues et la basse plaine du Languedoc viticole. Entre le Mont-Aigoual, le Causse Noir (Aveyron, Gard et Lozère), la Petite Camargue, la Camargue et ses dunes de bord de mer, le Gard est riche de paysages très diversifiés. Son climat est typiquement méditerranéen. Le département du Gard fait partie de la région Occitanie.  

    ***

    Réserve Naturelle du Scamandre (Petite Camargue Gardoise)

     La réserve naturelle du Scamandre, composée des domaines de la Fromagère et de Buisson Gros, protège 146 ha acquis dans les années 90 à des fins de protection et de valorisation. 

     Le site est représentatif des zones humides typiquement méditerranéennes. On y trouve la plupart des biotopes de Camargue : prairie, sansouïre (ou pré salé) et marais. Chacun de ces milieux possède une biodiversité importante et spécifique.

    Le Scamandre est plus particulièrement renommé pour son avifaune. La réserve accueille notamment les 9 espèces de hérons présentes en Europe (l'Aigrette garzette, la Grande aigrette, le Héron garde boeufs, le Héron cendré, le Héron pourpré, le Butor étoilé, le Bihoreau gris, le Crabier chevelu et le Blongios nain), ainsi que la grande majorité de la population française actuelle d’ibis falcinelle.  

    Mais aussi : Bouscarle de Cetti, Fauvette tête noir, Hipolaïs Polyglotte, Cisticole des joncs, Rossignol, Gallinule, Coucou gris, Sterne Hansel, Sterne pierregarain, Busard des roseaux, Buse vriable, Mésange charbonnière, Guêpiers d'Europe, Mouette rieuse, Rousserolle effarvate, Etourneau sansonnet, Tourterelle turque, Cigogne blanche, Sarcelle d'hiver, Talève sultane, Martin pêcheur, Fuligule milouin, Grèbe castagneux, Grèbe huppé, Tadorne de belon, Chevaliers stagnatile et autres limicoles...

    Les habitats naturels, dont 12 sont d’intérêt communautaire, forment par ailleurs une mosaïque de milieux permettant la présence d’un grand nombre d’espèces hautement patrimoniales telles que la Cistude d’Europe chez les reptiles. 

    Cette richesse est accessible gratuitement à un large public grâce aux différents sentiers aménagés et affûts de façon à permettre une réelle immersion dans les milieux naturels tout en en préservant la tranquillité de la faune sauvage. Il s’agit de la seule réserve naturelle régionale de Petite Camargue réellement aménagée pour l’accueil du public.

    Du printemps à l'automne, le site est extrêmement riche en populations d'Odonates 

     

     

    En hiver, le site est paisible, nous n'avons d'ailleurs pas croisé âme qui vive en matière d'espèce humaine. En été, c'est une toute autre affaire... Il est moins fréquenté cependant que le Pont de Gau en Camargue qui attire beaucoup les touristes par le grande proximité des Flamants roses.

     

     


    77 commentaires
  • Tarin des aulnes
    Spinus spinus - Eurasian Siskin


    Première apparition des Tarins des Aulnes sur le terrain le 10 janvier. Ils ne viennent pas sur les mangeoires mais à leur pied pour ramasser les graines tombées au sol, ce qui n'offre pas de très jolies opportunités photographiques. En revanche, ils aiment venir se poser sur les branches de mes Bignonias qui semblent être pour eux de très bons postes d'observation. 

    Il y a de nouveaux arrivants ces temps-ci. En trois jours, arrivée des Tarins des Aulnes, Grosbec casse-noyaux et Mésanges Boréales.  

     

     

     

     

     


    60 commentaires
  • Spatule blanche

    Platalea leucorodia - Eurasian Spoonbill

    Petite Camargue Gardoise

     

     

     

     

     

     

     

     


    A mon retour j'ai remarqué n'avoir reçu aucune notifications de Canalblog. Et vous ??? 

     


    64 commentaires
  • Mi décembre 2021

    Mont Lozère - Sommet de Finiels.
     
    En été, le Mont Lozère possède un climat océanique chaud sans saison sèche selon la classification de Köppen-Geiger.  Sur l'année, la température moyenne à Mont Lozère - Sommet de Finiels est de 8.8°C et les précipitations sont en moyenne de 596.7 mm. Le Finiels sur le Mont Lozère est le point culminant du département à 1699m.

    Deux jours après notre vadrouille sur le Mont Aigoual, nous nous rendons au Mont Lozère. L'ambiance est différente et la neige y est bien moins abondante. Le climat y est bien plus sec que Sur L'Aigoual. Beaucoup moins de précipitations, par conséquent, beaucoup moins de neige aussi en hiver. L'influence climatologique de cette partie des Cévennes est très différente de celle se trouvant sous l'influence climatologique du Mont Aigoual surnommé "Le sommet de tous les extrêmes". 

     Situé entre le Bleymard, Florac, le Pont-de-Montvert et Villefort, le Mont-Lozère offre autant de vues sur les châteaux d'Aujac, de Portes, de Sénéchas. Au sommet du Finiels, la vue est étendue, et par beau temps, le panorama au sommet s'étend des Alpes au Puy de Sancy. On y voit le Mont Aigoual et le Mont Ventoux. Contrairement aux vallées Cévenoles, le Mont-Lozère, parcouru de très nombreux ruisseaux est humide et vert. L'hiver y est particulièrement rigoureux.

    Au loin, les Alpes 

     Coup de zoom sur les Alpes

     

     

    Dans ce paysage de pâturages, jusqu'à 1 300 mètres d'altitude, à la belle saison, les troupeaux de bovins broutent à proximité de hameaux et de fermes encore actives. Les tourbières constituées de shaignes (mousses) caractérisent le site : on en a répertorié un millier environ, plantées de joncs, habitées par les plantes insectivores, les grenouilles rousses... 

    Ailleurs, et en dehors de la période froide, la végétation s'orne de graminées, de pensées et de tulipes sauvages, de genêt purgatif, de gentiane jaune, de myrtille, de callune, de canche flexueuse... Sans oublier la faune et ses lézards, les oiseaux migrateurs, mais aussi les Sangliers, Cerfs et Chevreuils qu'il n'est pas rare de voir dans les forêts de hêtres et de sapins ou dans les clairières.  

     Menhirs, vestiges gallo-romains, villages médiévaux, c'est un musée à ciel ouvert que l'on peut contempler à loisir. 

     

    Absente pour quelques jours, je vous retrouve lundi, ici et ailleurs.


    66 commentaires
  • Ibis falcinelle
    Plegadis falcinellus - Glossy Ibis

    En petite Camargue Gardoise sur la commune de Vauvert, on les retrouve chaque année au même endroit.

     

     

     

     

     

     

     


    67 commentaires
  • Chardonneret élégant ♂ et ♀
    Carduelis carduelis - European Goldfinch 

    Il y a un léger dimorphisme sexuel. Le mâle a le rouge de la face qui déborde l'œil vers l'arrière.

     

    Chez la femelle, le rouge s'arrête au niveau de l'œil.

     

     

     

     

     

    L'élégance du Chardonneret

     

     

    Le chardonneret élégant, ce bel oiseau chanteur au cœur d’un trafic international : ICI


    L'élégance du Chardonneret

     

     Comme le disait Albert Einstein et c'est tristement vrai : “Il n’existe que deux choses infinies, l’univers et la bêtise humaine... mais pour l'univers, je n'ai pas de certitude absolue.”

    Tout cela pour éprouver le "plaisir" de les regarder enfermés dans une cage alors qu'ils ne chanteront même plus en captivité ! Cela me donne la nausée.
    Et pourtant, quel bonheur de pouvoir observer les oiseaux aller et venir librement de branche en branche et nous faire l'honneur d'accepter les humbles repas que nous leur offrons à nos mangeoires.

     

     

    "Tu dis que tu aimes les fleurs et tu leur coupes la queue. Tu dis que tu aimes les chiens et tu leur mets une laisse. Tu dis que tu aimes les oiseaux et tu les mets en cage. Tu dis que tu m'aimes alors moi j'ai peur".

    Jean Cocteau

     

     

    Incroyable propension de l'Humain à vouloir tout posséder, à vouloir tout dominer, à tout exploiter jusqu'à anéantissement, à tout détruire et même parfois à se délecter à zigouiller... et sous les prétextes de plaisir, de profits ou encore de croissance.  L'imagination sans limite qu'il développe pour y parvenir me glace un peu plus le sang chaque jour et me donne de plus en plus souvent honte d'appartenir à la seule et unique espèce qui soit réellement nuisible arf


    J'en profite pour partager cette pétition : Que la femme qui a tué une girafe soit condamnée

     


    81 commentaires
  • Le Mont Aigoual, le sommet de tous les extrêmes

    Le Mont Aigoual est un sommet situé dans le Sud du Massif central, à la limite entre les départements du Gard et de la Lozère. Il culmine à 1565 mètres d'altitude. Cela en fait le point culminant du Gard et le second point le plus haut des Cévennes après le sommet de Finiels à 1699m situé dans le Mont Lozère, en Lozère.


    Mi décembre 2021

    Neige en Cévennes

    Sur les sommets de l'Aigoual, les conditions météorologiques peuvent être extrêmes.
    Quelques chiffres relevés à l'observatoire météorologique, la plus vieille station habitée de l’Hexagone.

    Record de vent (maximales en France et 3° au monde)

    Rafale maximale : 360 km/h (limites techniques de l’anémomètre atteintes)
    Moyenne sur 24 heures : 170 km/h
    Vent supérieur à 60 km/h : 265 jours/an
    Vent supérieur à 100 km/h : 95 jours/an
    Record de précipitations
    En un an : 4015 mm.
    En 24 heurs : 608 mm.
    Pour un mois : 1239 mm.
    Record de chutes de neige
    En un an : 10,39 m.
    Pour un mois : 4,49 m.
    En 24 heures : 1,86 m.
    164 jours de pluie ou de neige par an
    Record de températures
    Minimum absolu : - 28 °C.
    Maximum absolu : + 28,7 °C.
    56 °C d'amplitude 
    Variation sur 30 minutes : 6 °C.
    Autres paramètres
    Epaisseur de givre pouvant atteindre 120 cm (oui oui, c'est bien en cm) en 24 heures.
    Nombre de jours avec sol couvert de neige : 118 par an.
    Nombre de jours avec brouillard : 241 par an.

    Quelques coups de tabac ICI

    Neige en Cévennes

    Ici, la neige alliée au vent forment de véritables sculptures (comme vous aurez pu le voir sur le lien vers l'Observatoire météorologique). Ce phénomène est particulièrement observable tout en haut. Il y avait d'énormes plaques de glace sur la route, et malgré les chaînes anti-dérapantes et l'envie d'y faire quelques photos, nous avons renoncé à monter jusqu'à l'Observatoire ce jour là. 

    Neige en Cévennes

    Si dans le Gard un équipement spécial n'est finalement pas devenu obligatoire, il l'est en Lozère, du 1er novembre au 31 mars. 

    Neige en Cévennes

    De l'observatoire et par beau temps, le panorama est exceptionnel et la vue s’étend des Alpes aux Pyrénées, du Puy de Sancy à la Méditerranée. Cette visibilité est assez rare et souvent éphémère car le sommet se caractérise par des conditions climatiques changeantes, rudes et violentes. 

    Neige en Cévennes

    Le massif de l’Aigoual est avant tout forestier.  

     Cette forêt, en grande partie domaniale, résulte d’un ambitieux programme de reboisement mené sous la houlette de Georges Fabre à partir de la fin du XIXe siècle. Encore complètement pelée et exposée aux crues dévastatrices vers 1850, la montagne de l’Aigoual a radicalement  évolué vers un espace couvert aujourd’hui à plus de 70% par la forêt.  

    Neige en Cévennes

     Les hautes terres du massif accueillent aux beaux jours de nombreux troupeaux de brebis transhumants, qui empruntent les drailles depuis les plaines languedociennes. Dans les vallées, l’élevage de chèvres pour le lait et le fromage (AOP pélardon) côtoie les cultures sur terrasses : principalement l’oignon doux des Cévennes et la pomme.

    Neige en Cévennes

    Emblématiques du massif, la chouette de Tengmalm et le pic noir, ainsi que de nombreux insectes consommateurs de bois mort tels que la rosalie des Alpes, habitent les forêts. L’Aigoual a également la particularité d’accueillir une espèce introduite en 1950 : le mouflon. Ce cousin et ancêtre du mouton domestique est aujourd’hui facilement observable. Bien évidemment, on peut également rencontrer les Cerfs, Chevreuils, Sangliers, Renards, Blaireaux...

    Neige en Cévennes

     

    Neige en Cévennes

     

    Neige en Cévennes

    Ici, les vents chauds et humides en provenance de la Méditerranée rencontrent brutalement cette barrière montagneuse, imposant un climat rude et changeant. Dominé par son observatoire météorologique dressé comme un phare à 1 567 mètres d’altitude, l’Aigoual est la montagne de tous les records : pluie et neige  intenses, vents violents, brouillard persistant ! 

    Neige en Cévennes

    Lors de notre première vie Cévenole dans un hameau au dessus de "Le Vigan" dans le Gard, la météo était étroitement liée à celle du Mont Aigoual. En février 1994, il y était tombé 1.2m de neige en 4 heures. Les épisodes Cévenols y étaient aussi particulièrement violents.
    En toute connaissance de causes, si nous souhaitions revenir en Cévennes nous ne voulions pas revenir sous cette influence climatologique trop pluvieuse. Dans notre nouvel environnement le climat est beaucoup plus semblable à celui de Montpellier ou de Nîmes mais avec l'avantage (car c'en est vraiment un) d'avoir 5 à 7° de moins en moyenne en été comme en hiver.

    Neige en Cévennes

     


    73 commentaires
  •  Après une vague de neige et de froid la première quinzaine de décembre, et bien que les températures ces jours-ci soient très douces (pointe à 28° dans mon jardin le 31 décembre), si vous avez commencé à nourrir les oiseaux, il est nécessaire de continuer avec la même assiduité. L’arrêt du nourrissage ou un nourrissage irrégulier crée une situation qui peut être fatale à certains oiseaux. Si vous partez en vacances, vous pouvez installer des bouteilles qui feront office de réserves pour plusieurs jours (Idées toutes simples ICI et ICI), ou encore, un gentil voisin pourra peut-être prendre en charge votre stock de graines et venir recharger vos mangeoires.

    La situation sera encore plus difficile au début du printemps. Le mois de mars et le début d’avril sont des périodes charnières pour tous les oiseaux mais essentiellement pour ceux de la famille des Fringillidés qui sont des oiseaux percheurs s'alimentant principalement de graines (Chardonnerets, Verdiers, Tarins, Bouvreuils, Pinsons, Becs-croisés, Gros-becs, Linottes, Serins…). Certes, les températures sont souvent bien meilleures à cette époque, mais le stock de graines disponibles dans la nature sera épuisé ou presque. Pour ces espèces, la jonction est très difficile à faire entre l’hiver et le printemps. La transition sera en revanche plus facile pour les Mésanges qui trouveront déjà quelques chenilles et insectes à leur disposition.

    Si vous faites partie de ceux qui nourrissent les oiseaux en hiver, soyez assidus et prolongez le nourrissage au moins jusqu’au 10 avril. A partir de cette date, diminuez les quantités quotidiennes de graines progressivement jusqu'à l'arrêt total. Merci pour eux ;-)

    ***

    Petite Bleue : "Salut, Tu as beaucoup de graines, je peux venir manger avec toi ?" 

    Nonnette :  "Attends..., je vérifie le garde-manger..."

     "Ouiiii, y'en a largement pour nous deux, et puis tout à l'heure y'aura un autre ravitaillement".

    Petite bleue : "Eh, t'es qui toi ? T'as pas été invitée il me semble. Pique-assiette !"

    Charbonnière : "Oh hé arrête ton cirque, quand y'en a pour deux, y'en a bien pour trois !
    Et puis, pour ta gouverne, regarde, ta copine est en train de s'en aller."

    Petite bleue : "Fiche le camp d'ici, il y a d'autres mangeoires, ici on est entre copines !" 

     Charbonnière : "Oh là là, mais quel caractère ! Bon, je m'en vais voir ailleurs, t'es vraiment pas partageuse. Petiote, mais quel tempérament !
    D'habitude elles se sauvent les bleues, je suis tombée sur une coriace."

     Mésange bleue - Cyanistes caeruleus - Eurasian Blue Tit

    Du rififi à l'heure du repas...

    Mésange nonnette - Poecile palustris - Marsh Tit

    Du rififi à l'heure du repas...

    Mésange charbonnière - Parus major - Great Tit 

    Du rififi à l'heure du repas...

     


    80 commentaires