• Les Cigales et leur chant estival

    Les différentes phases de métamorphose des Cigales

     

    Après l'accouplement, la femelle pond placée la tête en haut sur des tiges ou des branches plus ou moins verticales de section variable, sèches ou encore vertes. Elle effectue plusieurs pontes (jusqu’à une cinquantaine) de 5 à 15 œufs en remontant sur le support, soit au total entre 200 et 850 œufs. Il arrive qu’elle ponde sur des poteaux de bois. Les œufs, aussi gros que des grains de riz, éclosent au bout d'environ un mois.

    Photo web

    Passée de l'oeuf à l'état larvaire, mesurant à l’éclosion 1,5 mm, elle se laisse tomber au sol ou elle s’enterre pour y passer quelques années. C'est son stade de développement le plus long. Pour se nourrir, la larve creuse des galeries avec ses pattes antérieures adaptées à l’enfouissement, elles sont aplaties et dotés de fortes épines. Elle s’aménage une loge et pique avec son rostre les racines dont elle aspire la sève. Pour progresser dans le sol trop sec, elle l’humidifie avec son urine.

    Photo web

    Dès la mi-juin, après ces quelques années sous terre, les premières larves sortent (période étalé sur environ un mois) pour devenir une nymphe (la nymphe est le stade de développement intermédiaire entre la larve, et l'adulte). Elle passe de la couleur blanche à brun-verdâtre. La sortie du sol se déroule en fin de nuit. Elle s'installe à la verticale sur une branche ou un tronc. A ce stade, contrairement à la larve et à l'adulte, elle ne peut plus ni marcher, ni se nourrir. C'est en général un stade assez court dans la vie de l'animal. 

    Photo Web

    Immobile, elle va alors commencer son ultime métamorphose pour devenir l'imago. (adulte, état définitif) en abandonnant son exuvie (ancienne cuticule rejetée à l'occasion de la mue). Le thorax se fend dorsalement pour la sortie de l’imago. Il lui faut 30 minutes pour s'extraire. L'imago étale ses ailes pour les faire sécher. Près de trois heures plus tard, elle aura pris ses couleurs définitives et pourra s'envoler. Durant cette période de la nymphe à l'imago prêt à s'envoler, elle est extrêmement vulnérable. L'Imago vivra quatre à six semaines.

    Photo web

     
    Qu'est ce qu'un IMAGO ? 

    En Biologie, ce terme est en général utilisé pour les arthropodes, mais aussi pour les amphibiens.

    En Zoologie, un imago qualifie la forme adulte et définitive de l'insecte sexué à métamorphoses complètes ou incomplètes, après les divers stades larvaires. Pour les insectes holométaboles (se dit des insectes qui ont des métamorphoses complètes et dont la forme adulte est toujours précédée par un stade nymphal immobile : lépidoptères, coléoptères, hyménoptères, diptères, etc.), qui subissent une métamorphose complète, la phase adulte appelée stade imago, ou stade imaginal. L'animal adulte est considéré comme "l'image de l'espèce". 


    ◄►♥◄►♥◄►♥◄►♥◄►


    Cigale de l'Orne - Cigale du frêne  - Cigale grise - Cigale panachée ou Cacan
    Cicada orni (Linnaeus, 1758)


    Cette cigale de taille moyenne se reconnait d'emblée aux 11 taches punctiformes sur les ailes antérieures. Cymbales partiellement visibles. 


    Où trouve-t-on des cigales en France ? Sur tout le territoire français, on identifie 24 espèces de cigales. Mais c'est dans le Sud de la France, en Provence, qu'elles sont les plus nombreuses. Parmi les 16 recensés au sud du pays, on retrouve la cigale grise, la plus courante et la plus sonore.


    Si la présence d’une cigale se signale avant tout par son chant, elle se reconnaît aussi facilement à son corps gris plus ou moins foncé qui porte de grandes ailes translucides aux nervures principales épaisses. Ses 4 ailes, disposées au repos le long du corps, sont inclinées comme les deux pans d’un toit de maison. Très craintif, l’animal s’envole rapidement lorsqu'on tente de s’en approcher et ses couleurs rendent ensuite difficile sa recherche d’autant plus que, doté d’une bonne vue, il s'arrête de chanter.

    L’abdomen, instrument de musique et caisse de résonance des mâles. Le chant puissant des cigales n’est pas produit par le frottement des ailes ou d’une quelconque autre partie du corps. C’est en réalité un cliquetis provoqué par la déformation d’une membrane (appelée Cymbales) à très grande vitesse.

    Photo site Aramel

    Chez la cigale mâle, ce sont les puissants​ muscles situés​ à l’intérieur de l’abdomen qui déforment la membrane en tirant dessus. 

     En quelque sorte, la cigale chante en rentrant et en sortant son ventre très rapidement. La forme et l’élasticité de la membrane produiront un son typique de l’espèce. Plus précisément, le nombre et la disposition de lignes de renforcement chitineux donnent le timbre spécifique de la membrane. En pratique, chaque membrane est protégée sous un opercule dont l’étendue et la forme sont de nouveaux éléments pour la détermination des espèces mâles. On parle de cymbalisation ou tymbalisation pour décrire ce chant.

    Le chant des cigales, thermomètre estival. La souplesse de la membrane servant à la cymbalisation des cigales varie en fonction de la température. En dessous d’environ 22 °C (24 pour certaines espèces), elle devient trop rigide pour être déformée par les muscles de l’abdomen et ce sont alors toutes les cigales qui s’arrêtent de chanter presque simultanément. À l’inverse, le matin, dès que les 22°C sont atteints ou dépassés, les mâles se remettent à chanter en choeur ! Si la température est élevée, elles peuvent continuer de chanter à la nuit tombée.

    Si, en France, nous entendons chaque année les cigales, c’est parce que leur cycle de vie est relativement court et surtout parce qu’il existe chaque année une génération prête à sortir de terre. En Amérique, certaines espèces n’apparaissent que tous les 13 ou 17 ans et tous les individus sortent en suivant ce rythme. On parle alors de cigales périodiques. Les scientifiques pensent que ce comportement aurait pu permettre d’éviter certains prédateurs qui auraient un cycle décalé. 13 et 17 étant des nombres premiers, ces périodes permettent d’éviter ainsi tous les prédateurs dont le cycle s’étale au-delà de 1 an. Au Québec en revanche, le cycle vital de la larve ne dure environ que deux à trois ans.

    En France, la période souterraine, plus courte qu'en Amérique, peut s'échelonner de 2 à 6 ans, le plus souvent 4 (durées liées aux conditions plus ou moins favorables, qualité du substrat, quantité et qualité de la nourritures, températures ...), la larve s'enfonce ou remonte en fonction de la température.
    Si une année le printemps est mauvais, elles peuvent décider d'attendre la fin du printemps suivant pour sortir de terre (vers la mi juin). Entre le début et la mi septembre, ce chant estival s'éteint. 
     

     

    « Tic et TacSuivi en vol d'un Royal »

  • Commentaires

    1
    Vendredi 5 Août à 03:03

    J'aimerais entendre une fois le chant des cigales dans la nature, ici ce sont les goélands... Bonne journée Pascale.

      • Vendredi 5 Août à 10:46

        C'est très différent ;-)
        A Montpellier, il y avait les deux, ici, plus de Goélands ni de Mouettes, mais toujours les Cigales.
        Bonne journée Martine

    2
    Vendredi 5 Août à 06:09
    jeanmadis

    Les deux dernières images sont sublimes.

    On apprend beaucoup, une fois de plus, avec cette série très bien documentée. 

    Tu es un vrai prof. de sciences naturelles, c'est un plaisir de découvrir chacune de tes séries, plus intéressantes les unes que les autres.

    Je te remercie et te souhaite une très bonne fin de semaine.

     

      • Vendredi 5 Août à 10:49

        Merci Jean, c'est très gentil.
        Je dois dire que j'apprends beaucoup moi-même sur les animaux que je photographie en faisant mes articles, et pour moi c'est passionnant. 
        J'apprends par mes recherches sur des sites sérieux, et je partage. Tant mieux si d'autres y trouvent de l'intérêt ;-)
        Je te souhaite également une très bonne journée

    3
    Vendredi 5 Août à 08:13

    Coucou Pascale, 
    Après avoir lu les différentes phases de métamorphoses des cigales, je me rends compte que je ne connaissais que d'infimes détails sur elles.
    Je ne m'étais jamais posée la question de savoir où et comment pondait la femelle après l'accouplement, ni comment les larves faisaient sous terre. 
    Tu m'avais déjà dit qu'elles restaient plusieurs années sous terre, c'est tellement difficile à imaginer, et en plus, si les conditions ne sont pas bonnes, elles peuvent attendre la fin du printemps suivant pour sortir, c'est extraordinaire cette capacité à s'adapter aux conditions climatiques.
    Le chant du mâle est pour moi un bonheur, juste en rentrant et en sortant son ventre ( j'avoue qu'il faut quand même une certaine constitution) , sortir un tel son est génial !
    Et vu la température du moment, il doit chanter de plus belle.
    Tes photos sont très belles, tu mets bien en valeur tous les détails de ces cigales, c'est trop beau. 
    Le dernier portrait est magique, ce gros plan sur la tête et sur l'œil  est magnifique. 
    Ici, elles sont présentes sur les cotons tiges, mais comme je ne me sens pas de monter aux arbres pour m'approcher un peu, je me contente de les entendre ;-(
    Grossss bisousss et bonne journée

      • Vendredi 5 Août à 11:03

        Coucou Martine,
        Je me suis rendue compte en faisant cet article que ce que je pensais savoir à leur sujet n'était pas toujours très juste, essentiellement d'ailleurs sur la manière de produire leur son. Du coup, je me dis que cela doit être épuisant ces contractions que les mâles produisent.
        Je me souviens d'une année en allant sur le site ou nichent les Vautours (entre Saint-Bauzille-de-Putois et Montoulieu), elles étaient si nombreuses qu'en roulant les vitres ouvertes, elles entraient dans la voiture. Il y en avait partout, nous n'avions jamais vu une telle profusion. En revanche, le printemps précédent avait été pourri, et elles avaient du remettre leur sortie de terre à l'année d'après. Leur processus est assez fantastique.
        C'est clair, elles aiment la chaleur, et en ce moment avec les températures, certaines continuent de chanter assez tard le soir, même quand la nuit est tombée. Cela va me faire tout drôle quand elles vont toutes s'arrêter d'un coup.
        Oui, c'est certain, chez toi, il y a essentiellement des Pins, et du coup elles se mettent en hauteur. Ici, il y a pas mal de chênes, dont il est plus facile de les photographier. De toutes manière, même s'il te prenait l'idée saugrenue de grimper, elles se sauveraient ;-)
        Merci pour les photos.
        Encore une journée super chaude ici et pas de pluie ou d'orage prévu avant une bonne semaine encore. Plus il fait chaud et plus cela dure, plus la mer se réchauffe aussi. Quand va arriver la période des épisodes cévenols, cela risque d'être dantesque ! Je crains qu'après les incendies, il y ait de grosses inondations un peu partout ;-(
        BigBisousss et bonne journée



      • Vendredi 5 Août à 13:32

        Re coucou, 
        Dis moi, tu avais publié la photo montrant en détail l'anatomie de la cigale ou je l'ai complètement zappé ce matin ?
        C'est impressionnant et comme tu dis, ça doit être épuisant ces contractions que produisent les mâles.
        Tu m'avais raconté l'année où les cigales étaient partout, jusqu'à rentrer dans les voitures, tu avais les cigales de l'année et celles de l'année précédente, j'aurais aimé voir ça.
        Ici, non plus, pas de pluie, c'est vraiment très inquiétant, il suffirait d'une étincelle pour que tout grille ;-(
        Par contre, là, il fait moins chaud que chez toi, à cette heure, il ne fait que 28 ° à l'ombre.
        Grossss bisoussss et bonne journée

      • Vendredi 5 Août à 14:22

        Non, elle n'y était pas ce matin, je l'ai rajoutée tout à l'heure.
        Elle montre bien cet organe je trouve.
        Je dois dire que cette année là, c'était même casse pied car elles venaient nous percuter. Rien qu'en marchant et sur le visage... ça fait mal ce choc ;-)
        Depuis dix minutes ici, le ciel se couvre et on entend gronder au loin, mais cela peut encore passer et ne pas donner une seule goutte. Pareil, une étincelle et c'est la catastrophe. 
        Je viens d'aller voir, à l'ombre aussi bien sûr, on est toujours sur 38° depuis 11 heures.
        Hummmmm 28°, tu me fais rêver...
        BigBisousss et bon après-midi.

    4
    Vendredi 5 Août à 09:32

    Quel bel article, digne d'une revue scientifique : J'ai appris beaucoup de choses sur la vie des cigales et j'admire tes magn ifiques photos. Bonne journée et bisous

      • Vendredi 5 Août à 11:05

        Merci Brigitte.
        J'ai beaucoup appris à leur sujet également.
        Merci pour les photos.
        Bisous et bonne journée à toi également.

    5
    Vendredi 5 Août à 10:02

    Bonjour, Pascale

    un bel article sur cet insecte emblématique du sud...

    belles photos, avec de très jolis détails, bravo..

    belle fin de journée

    à bientôt

      • Vendredi 5 Août à 11:05

        Coucou Christophe,
        Merci, c'est gentil.
        Bonne journée

    6
    Gisou
    Vendredi 5 Août à 10:14

    Re coucou Pascale,
    Après le refuge, je me décide à venir aussi sur ces pages.
    Oh là là, mais quelles photos précises et que j'ai aimé toutes les explications sur cet animal emblématique du sud.
    Merci pour tout ça.
    Tout gros bisous

      • Vendredi 5 Août à 11:06

        Re coucou Gisou,
        Une belle surprise de te voir sur mes pages ce matin, cela me fait très plaisir ;-)
        Merci à toi, c'est très gentil.
        Bisous tout plein et à très bientôt.

    7
    Christian
    Vendredi 5 Août à 10:33

    Merci Pascale pour ce superbe documentaire et bien sûr les magnifiques photos qui l'accompagnent. Avec la sécheresse nous n'en avons plus ici.
    Je te souhaite une bonne journée. Amitiés.

      • Vendredi 5 Août à 11:13

        Merci à toi Christian,
        C'est étonnant, chez moi, printemps et été auront eu des températures hors normes et ce depuis le mois de mai. Il fait encore 39° à l'ombre à l'heure ou je te parle (cela a baissé de trois degrés par rapport aux jours précédents). Cela dure tellement que même la balade matinale ne fait plus envie. C'est épuisant.
        Nous manquons d'eau aussi, les réserves se vident et ne se remplissent pas, mais les Cigales sont toujours bien présentes. Cela dit flore et faune souffrent beaucoup cette année eux aussi. Je ne vois que très peu de Papillons.
        Bonne journée également.

    8
    Vendredi 5 Août à 10:37
    Philippe Bullot

    Bonjour Pascale. Je ne connaissais pas en détail son cycle de vie, merci pour les infos. Bravo pour tes belles macros !

      • Vendredi 5 Août à 11:13

        Merci à toi Philippe.
        Bonne journée

    9
    Vendredi 5 Août à 11:13

    la première fois que j'ai vu une cigale de près c'était en allant visiter le châteaux cathares. je ne me souviens plus du nom de ce château ce dont je me souviens c'est qu'il était le plus proche de la méditerranée. je ne te cache pas que je l'ai trouvé très laide..... elle était sur une grand herbe et elle chantait. d'ailleurs a partir de ce moment là je m'y suis plus intéressés. Mais j'en ai appris bien plus grâce à toi. De l'état d'oeuf  (800) à l'état d'adulte, il doit y avoir pas mal de dégâts !! il y a bien longtemps que je ne suis plus allée en Provence l'été, donc je ne connais plus leur chant. Bonne journée. toujours pas d'eau en vue ......... je rêve la nuit a des orages. bisous bisous

      • Vendredi 5 Août à 11:28

        Ce doit être Quéribus, il me semble que c'est celui qui est le plus proche de la mer.
        C'est sûr que la notion de beauté et de laideur est différente pour chacun de nous. Je crois que le seul animal que je trouve vraiment disgracieux c'est le Rat-taupe nu qui peut vivre jusqu'à 32 ans et questionne beaucoup les scientifiques du fait de cette longévité exceptionnelle. Certes certains animaux me touchent plus que d'autres aussi ;-).
        C'est sûr, beaucoup de Cigales servent de repas aux Fourmis, Sauterelles, Guêpes et Mantes religieuses. Les oiseaux sont moins attirés parce que l'intensité du "chant" de la cigale dépasse les 150 décibels et que l'oreille des oiseaux ne peuvent le supporter. En revanche, les Guêpiers d'Europe et Rolliers d'Europe qui les attrapent en vol quand elles ne chantent pas s'en régalent.
        Pareil, pas de pluie prévue, et nous rêvons d'orages aussi, en espérant qu'ils ne soient pas aussi extrêmes que les chaleurs de cette année. J'avoue que je crains vraiment les gros grêlons. 
        Bisous et bonne journée

    10
    Vendredi 5 Août à 11:19

    Bonjour Pascale 

    Une article très complet, j'ai appris bien des choses sur les cigales, je ne savais pas que la larve restait des années sous terre. Belle série des photos un + pour les 2 dernières, bonne fin de semaine à lundi  amitiés 

      • Vendredi 5 Août à 11:29

        Merci Jean-François, c'est gentil, et ravie que tu ais apprécié.
        Bonne journée également.

    11
    Vendredi 5 Août à 12:11

    Merci pour cette belle leçon de vie 

    La nature enchante 

    Tes photos pour preuve ce matin 

    En Provence je les entendais chanter, sans les voir 

    En Auvergne une seule fois j' ai entendu une brève vocalise 

    Ton billet est un bon compromis pour apprendre la métamorphose chronologique de cet insecte 

    Merci Pascale 

    Bonne fin de semaine 

      • Vendredi 5 Août à 12:32

        Merci et ravie que que tu y ais trouvé un intérêt.
        Je reconnais que ce n'est pas simple de les voir, pour ce faire, je tourne autour des tronc en regardant leur "profil".
        Belle journée à toi.


    12
    Vendredi 5 Août à 13:21

    bonjour Pascale

    cette année il y en avait pas mal mais impossible de les prendre en photo !! une année j'ai assisté à la mue, sur le pilier du portail !

    Pour les carrières c'est de l'an dernier seulement

    bisous

      • Vendredi 5 Août à 14:26

        Coucou Francette,
        Avec de la chance et beaucoup d'observation, on peut parfois assister à une mue, et c'est fantastique.
        J'ai vu une exposition Cézanne aux carrières de lumière, mais c'était il y a quelques années déjà.
        Bisous et bonne journée

    13
    Vendredi 5 Août à 13:35

    Coucou Pascale,

    Très sincèrement je peux te dire que c'est le meilleur article lu sur les cigales. Très complet et répondant à toutes les questions. Parfois même en corrigeant des idées reçues comme leur chant. J'étais persuadée que c'était un frottement des ailes chez les mâles.

    Le chant des cigales pour moi c'est le bonheur et je crois surtout un retour en arrière sur mes quelques années de petite fille passées en basse Provence. Nous habitions une colline de pins et elles étaient si nombreuses ..... c'était alors le bel été qui commençait !

    Au Québec par contre je n'ai jamais entendu dire qu'il y avait des cigales et je n'ai rien entendu. Mais peut-être n'étais-je pas au bon endroit. Ou alors le "crin-crin" était différent ...

    Ici, j'ai pu retrouver ce chant et chaque année je suis là en Juin à guetter .... Depuis quelques jours il y en a beaucoup moins et avec les fortes chaleurs je ne comprends pas trop le pourquoi. Est-ce trop sec ? Ou encore leur cycle de vie assez court est fini ?

    La terre est dure, ou encore de la poussière. On nous annonce depuis le début de la semaine de la pluie qui ne vient pas.
    J'ai bien peur que lorsqu'elle va enfin arriver il va y avoir des éboulements, l'eau va tout emporter.

    Bon, j'arrête ici mes jérémiades et je te souhaite une bonne fin de journée. Bises pour toi et des papouilles à Gampo.

      • Vendredi 5 Août à 14:34

        Coucou Élisa,
        Je te remercie, c'est très gentil.
        Beaucoup de personnes pensent que ce chant provient des ailes.
        Pareil pour moi, un été sans Cigales, ce n'est pas un été. 
        Oui, peut-être que tu n'étais pas au bon endroit pour les entendre au Québec. D'ailleurs j'ai appris en faisant mon article qu'on en trouvait aussi là-bas.
        Je ne saurai te répondre, chez moi, leur chant est toujours omniprésent, et pourtant chaleur et sécheresse sont semblables à chez toi. A Montpellier ou ici, on peut les entendre jusqu'à la dernière semaine d'août, mais cette année est tellement spéciale...
        Là tout de suite, cela tonne chez moi, mais l'eau va t'elle arriver ? J'ai les mêmes craintes pour les inondations (normalement je ne crains rien sur ce point), y compris avec la grêle qui a fait beaucoup de dégâts cette année ;-(
        Bises et caresses à ta belle Ilona.
        Bonne journée




      • Vendredi 5 Août à 15:55

        Je m'interroge beaucoup sur ce silence des cigales et je me demande si ce n'est pas les incendies. Les deux feux que l'on croyait fixés recommencent depuis hier. Les pompiers et canadairs sont à l'oeuvre. A Rougon c'est tellement accidentés que seuls les avions peuvent faire quelque chose. Je suis allée dehors pour m'occuper de mes tortues et je trouve que cela sent la fumée. Est-ce ma tête qui me joue des tours. Finalement à vols d'oiseaux les distances sont courtes. De plus on a toujours ce vent qui n'arrange rien. Alors peut-être que c'est la cause du silence des cigales.

        On commence à saturer. Bises Pascale

      • Samedi 6 Août à 08:26

        Oui, c'est bien possible. Avec le CO2 émis par les matières organiques brûlées... elles ont peut-être pris la fuite.
        Je reçois les avis de départ d'incendies sur mon téléphone, en ce moment j'en reçois quatre à cinq par jour, c'est fou !
        Hier, nous avons eu un orage (avec pluie) durant 45 minutes, ce n'est pas grand chose et cela ne va pas compenser le manque d'eau mais au moins cela a eu le mérite de mouiller un peu la végétation. Au moment de l'orage, nous sommes passés de 38° à 20° en une demi-heure et un peu plus tard, nous sommes descendus à 18°. Que cela fait du bien !
        Tout le monde sature, mais à part subir, nous sommes bien démunis.
        Et la folie dans tout cela, c'est que cela fait des semaines que l'on parle du manque d'eau, de restrictions, de village qui n'ont plus l'eau courante, et il n'y a jamais au autant de demande de construction de piscine que cette année. Je me demande ce que les gens ont dans la tête, d'autant que si cela continue ainsi dans les années à venir, les piscine risquent fort d'avoir l'interdiction de remplissage et de remise à niveau et les golfs d'arroser leur terrain pour avoir une herbe bien verte. Les gens qui sont privés d'eau et voient cela commencent à ruer sérieusement dans les brancards en se disant qu'il y a vraiment deux poids, deux mesures.
        Après les premiers confinements, la population semblait avoir eu une prise de conscience entre comportement vertueux et solidarité, mais tout cela est oublié depuis un bon moment déjà.
        Bises et bonne journée Élisa

      • Dimanche 7 Août à 10:36

        Re coucou Élisa, 
        Je viens de lire qu'en raison des trop fortes chaleurs, les Cigales sont devenues muettes et qu'à terme, cela pourrait impacter l'espèce, puisque le chant des mâles sert à attirer les femelles pour pouvoir se reproduire. 
        Tu disais que chez toi elle ne chantaient plus, idem chez moi depuis hier (samedi). 
        Bises

    14
    Vendredi 5 Août à 14:14

    Et bien là au moins nous voilà bien documenté !  et je ne désespère pas qu'un jour les cigales retentissent dans notre région !  ça finira bien par arriver 

    tes gros plans sont superbes, manque juste le son pour me bercer et m'endormir sereinement 

    Merci Pascale  bonne fin de journée 

      • Vendredi 5 Août à 14:35

        Heuuu, j'aimerais autant pas, parce que cela voudrait dire que le sud est devenu invivable ;-(
        Merci pour les photos.
        Tu as raison, j'aurai pu mettre une bande son.
        Bonne fin de journée à toi Framboise.

    15
    Vendredi 5 Août à 14:41

    How interesting these close ups and the information are.  Friendship

      • Samedi 6 Août à 08:33

        Thank's a lot Ruthie.
        Friendship.

    16
    Vendredi 5 Août à 15:01

    Quel superbe reportage sur les cigales magnifiquement illustré.

    J'en sais davantage sur ces chanteuses de l'été.

    Bisous Pascale

    17
    Vendredi 5 Août à 17:30

    le chant des cigales le jour et des criquets le soir pour moi c est tout le sud et j adore... gros bisous

      • Samedi 6 Août à 08:34

        Tout pareil, ce serait triste sans eux.
        Gros bisous

    18
    Vendredi 5 Août à 17:50

    Interessant fotoverslag.

    19
    Vendredi 5 Août à 18:50

    Bonjour Pascale mais quel magnifique reportage intéressant avec toutes ces sublimes photos et ce doit être agréable a entendre bonne journée Claudine Daniel

      • Samedi 6 Août à 08:35

        Merci à vous deux, c'est gentil.
        Bonne journée

    20
    Mo
    Vendredi 5 Août à 19:33
    Mo

    Bonjour Pascale,

    merci de cet article riche en informations.

    J'ignorais tout de la vie des cigales.

    Bisous.

    Bonne soirée,

    Mo

     

      • Samedi 6 Août à 08:36

        Merci à toi Mo.
        Bisous et bonne journée

    21
    Vendredi 5 Août à 20:17

    merci pour cet article très instructif et intéressant! j'adore les cigales, je ne me lasse pas de les entendre. gros bisous Pascale. cathy

      • Samedi 6 Août à 08:36

        Elles nous offre une ambiance bien sympathique ;-)
        Bisous et bonne journée Cathy

    22
    Vendredi 5 Août à 22:17

    bonsoir Pascale , ah oui ça les cigales on ne voit jamais ! donc là ton article et toutes ces infos , on en apprend +++++++++ , et avec les photos superbes , on se rend mieux compte de leur vie !   tes derniers clichés  waouh   merci ++++  gros bisous beau weekend a+

      • Samedi 6 Août à 08:37

        Merci Bébert, c'est gentil.
        Bisous et bonne journée

    23
    In the Mirror
    Samedi 6 Août à 09:53

    Coucou Pascale,
    Voilà un article complet et très intéressant sur les Cigales.
    Leur chant me manque, c'est ce que je regrette le plus de la Provence.
    Tes clichés sont superbes, ce n'est pas simple de les photographier, dès qu'on s'approche, elle s'arrête de chanter.
    Bonne journée, bises

      • Samedi 6 Août à 13:23

        Coucou Katia,
        Merci, c'est gentil.
        Oui, c'est sûr, à l'approche, elles font silence, mais je suis habituée, je regarde les arbres d'une certaine manière et je les vois sur le "profil" du tronc.
        Bises et bonne journée également.

    24
    Samedi 6 Août à 17:32

    Encore un très bel article bien fournis d'explications claires et documenté de tes jolies réalisations ! avec le réchauffement climatiques, j'espère que les cigales remonteront au nord afin que je puisse également les photographier happy beau week-end, bise.

      • Samedi 6 Août à 19:14

        Heuuuu, je ne sais pas si c'est à souhaiter. Je crois qu'il serait bien mieux que chacun puisse continuer de vivre à sa place parce que si les Cigales remontent chez toi, cela voudra dire que le sud est devenu invivable.
        En tous cas, merci.
        Bises et bonne soirée

    25
    Samedi 6 Août à 17:48
    daniel

    Un bon cours de sciences naturelles! Tu en connais des choses. Je crois bien que c'est la première fois que je vois une cigale !

      • Samedi 6 Août à 19:27

        Eh oui, je fais partie de ceux qui s'encombrent l'esprit (référence à ton dernier article) pour connaître mieux ce monde vivant qui m'entoure et me passionne. Je trouve que c'est très enrichissant, et comme je pense qu'on ne protège que ce que l'on connaît... je continue à avoir envie de découvrir et d'apprendre encore sans pour autant me sentir figée ni même encombrée ;-)
        Ravie de te faire découvrir visuellement cet insecte étonnant.
        Bonne soirée

         

    26
    Samedi 6 Août à 19:35

    Bel article qui m'intéresse, tu penses, puisque j'adore "la vie des animaux" et m'y intéresse depuis des années. Je l'ai mis dans mon dossier "Choses à revoir". J'ai élevé une araignée mais elle n'a duré qu'une semaine sur mon balcon! Merci pour ce reportage... scientifique. Gisèle

      • Samedi 6 Août à 19:49

        Merci Gisèle, ravie que tu ais apprécié.
        La vie d'une Araignée est en général d'une année particulièrement aux latitudes tempérées où le rythme des saisons influence leur développement. Elle était peur-être arrivée en fin de vie.
        Bonne soirée

    27
    Samedi 6 Août à 19:35

    un magnifique billet du sud-est bien documenté.

    le chant des cigales, souvenir d'un voyage en plein été vers Avignon.

    belle soirée Pascale

      • Samedi 6 Août à 19:50

        Merci Eki.
        Un chant bien agréable pour moi.
        Bonne soirée également.

    28
    Samedi 6 Août à 20:57
    Andrée
    J'ai eu la chance de les voir se transformer dans les Baronnies. C'est merveilleux. Cette année pas de cigales dans mon quartier. Bises et merci Pascale pour les photos et l'article. Bises
      • Dimanche 7 Août à 06:43

        C'est vrai que pouvoir assister à cela est une belle chance.
        Bises et bonne journée Andrée.

    29
    Elaine Hancock
    Dimanche 7 Août à 04:20

    Hello Pascale,

    These are amazing images! I miss the cicadas that we had last year. When there is a large amount, it is the only time that I actually see them. Wonderful information. 

    Have a nice day. 

      • Dimanche 7 Août à 06:44

        Hello Elaine.
        Thank you, ilt's very nice.
        Have a nice day too.

    30
    Dimanche 7 Août à 07:11

    Très instructif on article.

    Tes photos sont superbes !

    Bon dimanche Pascale.

      • Dimanche 7 Août à 07:46

        Merci Dominique.
        Bon dimanche également.

    31
    Dimanche 7 Août à 10:47

    Intéressante série de photos et très bonnes explications sur la vie de la cigale!

    Bon dimanche Pascale! 

      • Dimanche 7 Août à 11:35

        Merci Monique.
        Bonne journée également.

    32
    escapade40
    Dimanche 7 Août à 11:01

    Oui voilà un article qui me fait penser à notre escapade au Japon . Les cigales nous empêchaient de dormir bad !! . Bon Dimanche , bises , escapade , 

      • Dimanche 7 Août à 11:42

        Comme je suis curieuse, je suis allée chercher un article sur le Cigales Japonaise. J'ai lu en effet qu'elles peuvent "chanter" toute la nuit près des éclairages urbain, et même sous la pluie. Ce son est terrifiant, et hyper agressif pour les oreilles. Rien à voir avec le "chii-chii-chii-chii" tranquille et sympathique qui berce nos étés dans le Sud de la France. Je comprends qu'elles aient troublé votre sommeil !!!
        Bises et bonne journée

    33
    Lundi 8 Août à 11:44

    Bonjour Pascale

    Tu as écrit un billet très documenté bien intéressant que j'ai eu plaisir à lire alors que mon intérêt pour les insectes est des plus limités. La qualité des photos, du moins celles que tu signes est remarquable.

    Bises savoyardes

      • Lundi 8 Août à 12:02

        Coucou Christian,
        Je te remercie, c'est très gentil.
        Il est vrai qu'on ne peut porter un intérêt à tout, et fort heureusement, nous sommes tous différents.
        Bises et bonne journée

    34
    Lundi 8 Août à 16:41

    Encore de belles photos de cigales. Elles sont sorties tôt cette année, au lieu du 21 juin vers le 10. On ne les entend plus depuis 15 jours-3 semaines. J'en ai eu quelques unes mortes, sur mes dalles de piscine (avec les fourmis qui se sont précipitées), et dans l'eau malheureusement, c'est la 1ère fois que j'en vois dans ma piscine. 

      • Lundi 8 Août à 18:16

        Chez moi elles ont commencé à chanter le 14 juin, et si je ne les ai plus entendues pendant deux jours, ce matin, elles sont de nouveau à nous charmer de leur jolie musique.

    35
    Mardi 9 Août à 13:28

    Félicitations pour tes photos et tout ce que tu nous apprends sur les cigales 

    C'est vrai que c'est pour moi un chant que je n'entend pas mais par contre j'entends les grillons en ce moment

    Comme la nature est belle et bien faite !

    Merci à toi de nous faire plaisir avec tes photos sublimes et toutes tes connaissances et recherches !

    bisous

    Am

      • Mardi 9 Août à 13:32

        Merci Anne-Marie.
        La nature est parfaite, si nous la laissons vivre sans interférer et surtout sans la détruire.
        Bisous et bonne journée

    36
    Hier à 19:05

    Bonjour Pascale,

    Merci pour ce cours magistral sur les cigales accompagné de magnifiques photos. Quant au son, je ne peux pas dire que je me régale de l'entendre...

    Bises.

      • Hier à 19:20

        Bon soir Albert,
        Eh bien à contrario, pour moi un été sans les Cigales me semblerait bien triste.
        Bises



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :